Accéder directement au contenu

Albums/Mixtapes

REMIXSEASON VOL​.​1 #GXFR

"Hall & Nash and Benny like James Worthy, Kareem and Magic."

Date de sortie : 5 octobre

Crem., le 11 octobre

La saison est ouverte ! Celle du bonnet sous la capuche, des Tim beef & broc et des breakbeats bien gras. C’est Madizm qui l’annonce avec cet album de remixes. Westside Gunn, Conway, Benny et quelques guests de grand standing en featuring… Autant dire que le thermomètre avoisine le zéro.

C’est pour ceux qui n’ont jamais eu de gants. Ceux qui savent qu’on est parti pour une bonne heure de marche dans ce froid sec, et qui n’ont ni le courage ni l’envie de sortir les mains des poches pour skipper celle qui vient. Ça tombe bien, il y a juste à appuyer sur play une fois et puis voilà. Pas le genre "Le projet est pas trop mal dans l’ensemble mais il y a 4/5 titres bien claqués quand même”. Non, pas ici. Ici c’est un tout, un vrai album. De ceux qui ne nous lâcheront jamais quand ça pince, le col relevé, la tête rentrée dans les épaules. De la première track à la dernière, d’une traite. Il reste 65% de batterie, on est pas trop mal... Pas un chat sur le boulevard et si je le voulais je pourrais gueuler ce couplet de Conway. Avec la bouche sur le côté, la buée et tout. Comme à Buffalo en novembre. La brume est tellement épaisse, lourde, à l’image de la grosse caisse. Le charley, lui, est crasseux comme il faut. Tout s’accorde parfaitement à la ville.

Ce trajet je l’ai déjà fait des dizaines de fois, ces chansons je les connais toutes. Les mixtapes, les albums… Hitler Wears Hermès, Hell Still on Earth, God Don’t Make Mistakes… je sais quand arrivent les “Blrlrlrlrlrlrlrlr” et les “Boom Boom Boom Boom Boom", les “The butcher comin’ ni**a” et les “Machine”. Mais ce soir c’est comme si c’était la première fois. Comme si je n’avais jamais écouté Griselda. Quand la réinterprétation est si bonne on ne pense pas l’original. On ne pense à rien, les cervicales suivent juste la caisse claire. Les boucles n’ont rien à envier à celles de Daringer ou Camoflauge Monk. Gloomy à souhait. Idéales pour les deux frères et leur cousin.

Le froid pique les pommettes, les joues. Et traversés par ce sentiment des dimanches soirs, il y a les souvenirs. Ces mêmes soirées. Le givre sur les pare-brises. Le MiniDisc Aiwa. Cette légère mélancolie. Rien ne change vraiment… Un jour je disparaitrai, puis je reviendrai comme l’hiver. Tout en blanc, éclatant, Ric Flair Starrcade ‘87. Plumes d’autruche, soie, strass et arrogance, que ce soit indécent, que ça brille de partout ! Les étoiles sur la scène. Les étoiles dans leurs yeux. Les cœurs suspendus. Rolex présidentielle à la ville, mocassin croco et chaussettes en fil d’Ecosse, cardigan 100% cachemire. Et la gourmette aussi. Diamants Bulgari pour ma maîtresse et pour ma femme la petite dernière de chez Mercedes. Que ça éclabousse bien leurs petites gueules et que l’envie les ronge de l’intérieur. Ulcère de convoitise, cancer de jalousie.

Une revanche. C’est ce qu’a signé Madizm avec cette collection de remixes. Parce que les prods soulful auront toujours plus d’âme et qu’il s’agit avant tout d’émotions. Cela ne s’explique pas, c’est juste du rap en fait. Et c’est très bien comme ça.

REMIXSEASON VOL​.​1 sur Bandcamp

VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
DISCORD ET TWITTER :-)