Accéder directement au contenu

Albums/Mixtapes

Koursky Lion

Volume Zero : Greatest Hits 2012​-​2018

Date de sortie : 23 octobre

Crem., le 4 novembre

Nantes-Memphis. Le tout outillé de gros pe-pom. Comme si on avait photoshopé la ganache à Nicolas Ouédec sur la pochette de la B.O de Truck Turner.

Merde fils où est-ce que t’as trouvé ça ? Très simple mon jeune : sur la page bandcamp de Koursky Lion, en collaboration avec les collègues de rap de Fusils A Pompe (le bel artwork est d’ailleurs signé Hector de La Vallée). Ça s’appelle Volume Zero Greatest Hits 2012-2018 et c’est parfait pour la saison, ça se marie très bien avec un crachin et des promenades nocturnes en solitaire. Ou avec des fèves au beurre et un excellent chianti.

Véritable témoignage d’une époque, bien plus qu’un simple Best Of, Volume Zéro parvient à condenser ce renouveau du phonk des années 2010. Ces kids qui, de la Floride au Michigan, se sont bousillés aux cassettes cradingues signées Tommy Wright III. Et qui à l’air du numérique ont embrassés cette esthétique lo-fi, imposée à leurs aînés par manque de moyens technologiques. ça souffle, parfois crépite et la plupart des clips paraissent avoir été tournés au caméscope. Un esprit DIY donc, développé par la scène punk hardcore du milieu des années 80 (on pense à des labels comme Dischord ou SST Records), semble avoir largement inspirée ces rappeurs par son indépendance.

Pour en revenir particulièrement à ce projet, ici rien ne semble dû au hasard. On est peu étonné alors quant à la durée de l’album. 66 minutes et 6 secondes. Il numero della bestia. Devil shyt. Descente du Styx en bonne compagnie. Bones, Mr.Sisco et quelques membres du Rvidxr Klvn aux rames, l’ami Koursky en Charon. La traversée se fait sans encombre. On se laisse glisser au fil du tracklisting, résigné face à l’ultime destination. Fleuve de lave, âmes déchues, chien de garde à trois têtes. Les mélodies usinées collent parfaitement au paysage et la multitude de cowbells annoncent notre arrivée. Voilà c’est le dernier titre. La vingtième piste, celle du regretté Dangla. Bienvenue aux Enfers, royaume d’Hadès et de Perséphone.

On vous invite grandement à suivre Koursky Lion sur les réseaux puisqu’il partage chaque jours l’histoire des titres de cet album.

Remerciements à Damencio de l’équipe Fusils A Pompe.


VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
DISCORD ET TWITTER :-)