Accéder directement au contenu

Chroniques

$uicideboy$ Grey Sheep II

Le retour des moutons gris

Dirt Noze, le 4 juillet 2016

Sur Grey Sheep deuxième du nom, les deux sinistres cousins de la Nouvelle Orléans se frottent à différents types de productions.

En 2016, toute une partie de la scène phonk tend à devenir ce nouveau « rap de blanc » teinté de rock qui nous rappelle par certains aspects la scène rap dite « indépendante » du début des années 2000, tendance Anticon. Aujourd’hui des rappeurs comme Lil Peep ou Ghostemane (et, dans leur sillon, une horde de jeunes musiciens qui se battent quotidiennement pour se faire une place dans la jungle de SoundCloud) n’hésitent plus à sampler du rock ou a chantonner des mélodies inspirées du grunge ou du metal. Si l’on peut en attribuer la paternité à Lil Ugly Mane qui fut certainement l’un des premiers musiciens de cette scène à avoir un parcours hybride (il vient de la scène metal/noise) et, si la figure de BONES et son emo rap à tendance cold wave est également passée par là, aujourd’hui la tête de proue de cette scène est certainement le duo louisianais des $uicideboy$.

Au niveau des instrumentaux, la musique des $uicideboy$, concoctée par $crim ($uicide Christ), reste relativement proche des fondamentaux du genre, avec juste ce qu’il faut de mitraillettes de hi-hats, de nappes « cloud » ou de samples « emo » pour moderniser le tout. C’est plus particulièrement au niveau des voix que les deux compères font exprimer leurs influences rock. Et c’est Oddy Nuff (Ruby Da Cherry), notamment, qui va petit à petit insuffler des mélodies, changement de voix et hurlements gutturaux venus du metal, dans ses couplets. Si $crim est par le passé toujours resté fidèle au rap (même si celui-ci était plus dans la veine traditionnelle de la Nouvelle Orléans), ce n’est pas le cas de son cousin qui, avant de monter $uicideboy$, a participé à plusieurs groupes de la scène punk/hardcore de la Nouvelle Orléans.

Grey Sheep II, comme son prédécesseur, Grey Sheep EP, sorti en 2015, est une série de morceaux où le duo a laissé le soin à d’autre producteurs de s’occuper des beats. On retrouvera ainsi les sinistres cousins, toujours en forme, s’escrimer sur des instrumentales de $lim Gucci (le petit frère de $crim, âgé de 13 ans), Genshi, GeeKey, JGrxxn, Dirty Vans ou encore Jckie Jewlz.

Si à la première écoute les instrumentales de $crim peuvent manquer, il est toujours intéressant de voir nos deux rappeurs sortir de leurs petites habitudes et se frotter à d’autres ambiances.

Les vidéos du duo nous vendent une vie de glande et de drogue, mais on sait depuis un moment que nos deux compères sont surtout de grands charbonneurs. Ainsi, hors de leur zone de confort, ils mettent les bouchées doubles au niveau des vocaux et continuent de faire évoluer leur style. Comme par exemple sur les samples surannés de saxophone de JCKIE JWLZ, ambiance « grand hôtel » sur A Girl Named Drool and a Pack of Kools où ils poussent la chansonnette ; sur les mélodies inquiétantes et synthétiques de $lim Gucci (The Sacred) où ils ramènes du metal, les grosses voix gutturales ; et sur le violent morceau d’introduction, Do You Believe in God, où ils varient les styles et les voix toutes les trois mesures. Mais un des grands moments de ce court album est très certainement le flippant, mais entrainant, Resin et ses incroyables samples de flûtes tournoyantes à s’en faire perdre la tête.

Au final, sept chansons où les $uicideboy$ nous prouvent, une fois de plus, qu’ils sont véritablement de bons rappeurs. Et si leurs flows peuvent paraitre un peu « carrés », et manquent effectivement de groove, on ne peut certainement pas dire qu’ils n’ont pas de technique. Ce qui n’était pas forcément gagné en 2014 lors de leurs premiers projets de la série KILL YOURSELF. Ils ont, depuis, énormément progressé, et aujourd’hui ils font preuve d’une grande versatilité vocale et d’arrangements complexes. Et si ce manque de groove fait inévitablement penser aux Beastie Boys, un autre grand groupe de rappeurs blancs venu du rock, ils en ont également la même incroyable énergie.



VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)