Accéder directement au contenu

Mixes/Compilations

Lil Blood & Lil Rue HeMob-Goblins

La Bay ne fait pas le moine

Jocelyn Anglemort & _W___, le 30 mai

Parce qu’ils ne se sont pas suffisamment croisés au fil des années, ce mix réunit modestement deux des rappeurs les plus estimables en provenance d’Oakland.

Des veines et des ruelles. S’il est courant que le contenu des premières se déverse sur l’asphalte des secondes, les produits des secondes n’hésitent pas en retour à emplir les parois des premières. Et si l’on applique cette interdépendance à North Oakland, disons que Rue est la cause, Blood sa conséquence. L’alpha et l’oméga d’une filière dont nos protagonistes maîtrisent les diverses étapes de son intégration verticale. Leur rencontre ? Un flash, une montée, une redescente. Un K hole sur keys & scales.

Des conversations à propos de lignes (qu’elles soient blanches ou rouges), Lil Rue et Lil Blood savent en tenir, surtout quand il s’agit d’alimenter sans discontinuer cette vieille mécanique qu’est le cœur, humain comme urbain, muscle encrassé que seuls les récits tentent d’humaniser. Fruit de cette minutie en termes de gestion de la pression, les BPM varient selon l’usage ou l’environnement. Y’a des comptes à régler avec l’auditeur, y’a des comptes à régler avec soi-même. Parfois on te shoot en pleine gueule, parfois tu te le fais solo au niveau de la médiane basilique.

Souvent, ça patine sec, quand le sirop fout les deux pieds sur le frein par exemple : "Bullets hit ya body and heart stop pumpin’ - I ride with all gangsters, sippin’ on my tussin’". Voix féminines pitchées, samples à gogo, filtrage et re-filtrage... la recette du Parrain The Jacka est perpétuée au milligramme près, frôlant le malaise par manque d’oxygène à vouloir flotter si haut.

D’autres fois la tachycardie rôde dans le coin, surtout quand nos deux zigs dépoussièrent la rythmique hyphy héritée des pionniers de la Bay pour nous emmener vers des sonorités plus festives façon éternel repas du condamné. Comme pour rappeler que l’ascension fut si raide que cela mérite bien un dernier pas de danse au pied de la potence, non ? Des buffets où, fidèles à cet esprit de coterie singulier du Mob (ndlr : la Pègre), les complices du microcosme Livewire Records (composé en autres de J. Stalin, HD, Lil AJ, Philthy Rich, Stevie Joe, Shady Nate ou Street Knowledge) ne manquent pas de venir délivrer leur 16 quotidien. Ensemble, ils tissent une toile s’étalant de part et d’autre d’Oakland, une communauté avec ses histoires compilées où, pour citer Sudhir Venkatesh et son bouquin Trafics (ndlr : portrait des mondes économiques alternatifs réalisé au contact des hors-la-loi de New-York) : "un réseau de personnages de fiction au service d’une ville globale".

Murder Fa Hire, groupe composé de HD, Lil Blood, Lil Rue et Ronald Mack

Et parce que la Bay ne fait pas le moine, il est aussi beaucoup question d’histoires d’amour - ou de cul selon où vous situez la limite - souvent toxiques et écourtées, à l’image de celles qui naissent sous les néons flétris et qui disparaissent avec la dernière patrouille en activité. Portée par des sonorités faussement enjouées, l’histoire qui s’écrit est celle de deux rappeurs désenchantés composant bon gré mal gré avec un environnement constitué de dealers, de clodos, de putes, de maquereaux, de junkies… Bref, de tous ceux un peu trop à l’écoute des deux seuls conseils dispensés par le Malin : dépêche-toi de vivre ou bien dépêche-toi de crever.

Les histoires de Blood et Rue possèdent de remarquables moments d’introspection, d’ingéniosité et de persévérance. Une mise à nu qui peut rappeler celle des Mob Figaz (et leur titre Drama I Been Through, par exemple) et qui trouve son apothéose dans le 9 titres Conversations With The Devil de Lil Blood et DJ Fresh, un projet explorant frontalement les frontières de la santé mentale et dont on ne sort pas tout à fait indemne. Si elles ne se résument pas à leurs souffrances, les chansons des 2 rappeurs possèdent en elles quelque chose du domaine de la catharsis. Tel le Gunplay de Cartoon & Cereal balançant de grosses poignées de sel sur des plaies encore vives, Blood & Rue offrent de leur voix cramée par les excès une profonde plongée au cœur de blessures qui ne cessent de les démanger. "Nigga I was sellin coke to my own father / If I ain’t sell it to him he would buy it from my partner".

Mix : HeMob-Goblins

Malgré des discographies fleuves leur assurant une longévité qui les place davantage du côté des meubles que de celui de la poussière, la visibilité de Lil Blood et Lil Rue n’a guère décollé au-delà des frontières de Californie, hormis quelques apparitions chez Jacka, Joe Blow ou Mozzy. Et malgré la pléthore d’apparitions sur un bons paquet de street albums, les deux bougres ne se sont finalement pas tant croisés sur la même piste. Notons surtout un indispensable projet commun, Shottas, et quelques feats ici et là. Pas suffisant pour nous sustenter.

Le mix qui vous est proposé tente modestement d’offrir un panorama sur leurs œuvres respectives afin de recouvrir, au moins pour une heure, vos trottoirs de plasma bien visqueux.


Liste des pistes

  1. Lil Rue - Nasty (Lil Blood intro)
  2. Lil Blood & Lil Rue - Snitch Food
  3. Lil Blood - KK Season
  4. Lil Rue & AOne - Been Through Hell (Feat. The Jacka)
  5. Lil Blood & Dj Fresh - The Devil Made Me Do It
  6. Lil Rue - High Definition (Feat. HD)
  7. Lil Blood, Lil Rue, Philthy Rich, Shady Nate - Ridin’ Dirty
  8. Lil Blood & Lil Rue - Dope Dick
  9. Shady Nate & Lil Blood - 5 On It (Freestyle)
  10. Lil Blood & Lil Goofy - Two Times
  11. Lil Rue - Too Much 2 Ask
  12. Lil Blood - Bitch Get Off Me
  13. Lil Blood - If It Ain’t Bout No
  14. Lil Rue - I’m Da Man
  15. Dj Fresh, Lil Blood & Lil Rue & Stevie Joe - Keep Sumn’
  16. Mozzy, Cashlord Mess & Lil Rue - Eat the L
  17. Lil Blood & Celly Ru - K In The Clutch
  18. AOne & Lil Rue - Drop Off
  19. Lil Blood - Cough Syrup Swagg Free Style
  20. Lil Rue - Still The Same Nigga
  21. Lil Blood - Crank Dat Lil Blood (Freestyle)
  22. Lil Rue - Dust Off
  23. Lil Rue & AOne - She Walkin’
  24. Lil Blood - Crackers
  25. Lil Rue & Dj Fresh - Money Motivation
  26. Boo Banga, Lil Rue & Dubb 20 - Don’t Get In Bed With The Devil
  27. Joe Blow, Lil Rue & Philthy Rich - Instagram Bitch
  28. Lil Blood & Lil Rue - Neva Leave The House Without My Hammer

VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)