Accéder directement au contenu

Mixes/Compilations

La traque aux tracks #2

Les meilleures tracks de ces derniers mois

La rédaction, le 11 avril 2017

De retour des miasmes d’internet, notre alligator au museau fin nous a ramené quelques titres à déguster sans modération. Retrouvez la playlist en fin d’article.

- Blvc Svnd – My Head 24.7 (Prod. by BLVCSVNDXSHARK)
Blvc Svnd ou la preuve qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Son nouveau projet, Blvc’s World, est presque entièrement auto-produit, et ce titre illustre bien les prouesses musicales qui peuvent résulter d’un telle entreprise.
A l’instar de Motörhead et son speed metal (RIP Lemmy) Blvc Svnd semble mettre en place une speed-trap où kicks brutaux répondent à des snares qui ricochent à tout allure. Sur My Head 24.7 le minimalisme de la présence vocale de Blvc (qui se résument à quelques phrases répétées frénétiquement) renforce ce coté radical, expérimental et frontalement violent qui fait bouger la tête à s’en décoller les cervicales.
D.Kleinfeld

- Butter Bullets – Alexander Shulgin
Avec ce titre tiré de la première compilation du collectif Casual Gabberz, Butter Bullets réussit avec brio le difficile exercice de fusionner techno hardcore et rap, et confirme son statut de précurseur lorsque s’agit de défricher les tendances de demain, sans jamais perdre en identité. Parfaitement dans la thématique du projet avec son kick à 150 BPM et son synthé crépitant, on retrouve habilement les mélodies classiques au piano et le flow arrogant indissociables du travail du duo. Alors que le reste de l’album se charge de vous au canon-scié, Alexander Shulgin se vit davantage comme un coup de douk-douk dans le flan, vous laissant agonisant dans le caniveau. Inutile de fuir.
Jocelyn Anglemort

- Chief Keef – Kills (Prod. by D.Rich)
N’en déplaise à ceux qui décrivent sa carrière comme une longue chute depuis son éclosion en 2011, 2017 sonne le retour du natif de Chiraq sur le devant de la scène. Après une mixtape toujours plus expérimentale en début d’année (qui ne touche cependant qu’un certain public de fanatiques) et quelques featurings intéressants (notamment avec Tyga ou KSupreme), Turbo vient de sortir son nouveau single Kills). Sur une production du producteur fétiche du regretté Bankroll Fresh, D.Rich, le boss du GloGang démontre encore une fois qu’il a la recette que toute la nouvelle génération de soundcloud rappers essaie de concocter. Un rap simpliste, efficace, absurde et hypnotisant. Semblant en forme et à l’aise, Sosa switch son flow avec aisance et parle de fumer des twinkies pendant que les pianos diaboliques de D.Rich électrisent la track.
D.Kleinfeld

- Fortune - Oh Hi Hater (Hiatus) (Prod. By Mike Will Made It)
Son premier projet, The Warm up, pourtant hosted par Future, n’avait rien de flamboyant. Fils d’un ancien manager de l’Astronaute, il boucla la boucle en signant chez Freebandz. Mais sa trap générique pouvait laisser de marbre. Jusqu’à l’extrêmement surprenante prestation que Fortune a fourni sur Ransom 2. Dans Oh Hi Hater (Hiatus), le garçon de Saint-Louis offre un morceau plein de malice, ponctué d’étonnants gargarismes sur la guitare sèche fournie par Mike Will, qui ne fait pas tâche entre Gucci On My et Perfect Pint, soit deux des principaux hits de l’album. Voilà nos certitudes sur Fortune balayées, en attendant la suite.
Napoléon LaFossette

- Gucci Mane ft. Rocko - Pardon Me (Prod. by 808 Mafia)
Rocko n’avait pas été epargné par Gucci lors de son fameux pétage de plomb sur Twitter en 2013. Guwop s’était, à l’époque, bien payé sa poire, mais comme le pardon est divin (et accessoirement le buzz du coté de Gucci davantage que du coté de Rocko), l’ancien boss de Future a pardonné Radric. Cette réconciliation aurait pu donner naissance à un featuring un peu forcé et pas forcément utile, pourtant, (comme quoi il ne faut jamais juger trop vite) avec le bien nommé Pardon Me on tient une bien belle collaboration. Mélodie originale, sombre et entêtante, un Guwop très en forme ("Put a hole on a Ni**a and tell him to "hold that"") qui dézingue ses deux couplets à coup de punchlines plus absurdes les unes que les autres et un refrain surprenant de justesse où le calme de Rocko vient apaiser et contrebalancer la fougue de Wizop.
D.Kleinfeld

- Hoodrich Pablo Juan ft. Drugrixh Peso - On The Road (Prod. by Spiffy Global)
L’alchimie entre le magnétique Hoodrich Pablo Juan et le producteur Spiffy Global s’est matérialisée grâce à la mixtape Master Sensei. Ici, le sabreur d’Atlanta vient ramener son canonnier Drugrixh Peso sur l’électronique On The Road. La poudre allumée, ici pas de raté : le boulet touche assurément sa cible. Un duo mortel à suivre attentivement.
George de la Maille

- Iceberg Black - Frost Bite (Prod. by La Crise & FYM)
Après la sortie récente de son album Tombstone 3, Iceberg Black est déjà de retour pour terroriser SoundCloud et le hip-hop souterrain avec Frost Bite. Une fois n’est pas coutume, le rappeur new-yorkais a délégué l’instrumentale à FYM et au producteur frinçais La Crise. En espérant que ce soit le début d’une longue association tant la collaboration est soignée.
KallMeTheDoctor

- Kodak Black - Tunnel Vision (Prod. by Metro Boomin & Southside)
Kodak Black en mode crooner sur une prod de Metro Boomin et Southside, sur le papier ça sonne déjà comme du miel, mais si on ajoute au mélange la touche de flûte en vogue, on tient certainement de quoi se frotter sous les draps toute l’année. Et comme on avait pu le subodorer, l’arrivée de Lil Trump à la maison blanche a donné des sujets de vidéo en pagaille à nos rappeurs. Ici notre rappeur aux dents jaunes chante Tunnel Vision devant des membres du Ku Klux Klan pendus à des croix en flamme, sur fond de lutte à mains nues entre un redneck blanc et un pécore noir.
DirtNoze

- K$upreme - Frienemies (Prod. by Isobeats)
Le bras droit maléfique de Lil Yachty a sorti sa mixtape Flex Music cette semaine. Outre un super titre avec son père spirituel (Uzi avec Chief Keef), on peut retenir de la musique du pirate de la sailing team qu’elle est tant expérimentale que régressive. Sur Frienemies, il chantonne ses déroutes amicales avec le flow décalé et enfantin qu’on lui connait pendant que l’instrumentale déborde de pianos, flûtes et autres orgues. Les non anglophones auraient presque l’impression d’écouter une générique de dessin animé mais non c’est bien Ksupreme qui parle de frime et de trahison.
D.Kleinfeld

- Lil Pump - Flex Like Ouu (Prod. by Danny Wolf & Ronny J)
A 16 ans, l’auto-proclamé « trapper of the century » n’a que des bangers dans son cartable MCM. Aidé par une production épurée de Danny Wolf, Flex Like Ouu ne déroge pas à la règle. Terriblement efficace, Lil Pump maîtrise parfaitement les codes de cette trap édulcorée : il est difficile de ne pas appuyer sur replay une fois la maigre minute et quarante-neuf secondes écoulée.
George de la Maille

- Mach-Hommy x The Alchemist - Brand Name
« They say my sh*t too hard school ». Et ceux qui semblent visiblement penser que Mach-Hommy fait partie de ces rappeurs allant droit au but n’ont pas foncièrement tort. Sur un beat poisseux produit par The Alchemist pour sa série de maxis vinyls Craft Singles, le rappeur de Newark et proche de l’écurie Griselda Records, signe le crasseux Brand Name, porté par son flow nonchalant et le mixage d’Eddie Sancho. Un avant-goût d’un futur EP 5’O Clock Shadow qui devrait suivre le très appréciable HBO (Haitain Body Odor) sorti il y a peu.
Tis

- Misogi - Paralyzed
Muet pendant de longs mois suite à la sortie de son album PLAYMISOGI®, Zain (de son vrai nom) nous gâte en partageant un titre censé figurer sur son prochain EP Death Metal. Le producteur, chanteur et guitariste frappe fort et rappelle au monde entier qu’il faudra compter sur lui pendant encore très longtemps. On ne pouvait pas rêver mieux.
Malheureusement, Paralyzed sera laissé sur le bord de la route pour d’obscures raisons. Cependant, nous ne bouderons pas notre plaisir.
KallMeTheDoctor

- Nesta - I’m not cool
Ce track est directement inspiré de la philosophie de vie de Nesta : le positivisme à l’état pur. Une joie de vivre qu’on ressent tout le long du morceau où le chanteur semble s’exprimer le sourire aux lèvres. Produit par Nesta, c’est toute l’âme de la Floride que ce morceau tente de retranscrire. Interrogé par HNHH, le chanteur dit être tombé amoureux de la trap music en Floride où un véritable mélange des genres a opéré. Aujourd’hui l’artiste propose un RnB estival avec I’m Not Cool. Le morceau, on l’espère, ambiancera vos plus belles soirées d’été.
Oscar Courvoisier

- OMB Peezy x OMB Iceberg x OMB Shawniebo - No Need
Le jeune rappeur de 20 ans s’est entouré de sa famille OMB pour son dernier morceau No Need, où la réalité de la rue et de ses codes est décrite sur un sample de voix planant et entêtant. OMB Peezy a grandi à Mobile (Alabama) mais a récemment déménagé à Sacramento (Californie) du fait de sa connexion avec la scène de la Bay Area. Ce lien se sent dans les choix de production ainsi que dans son gangsta rap venant du cœur et des tripes, pouvant évoquer des rappeurs tels que The Jacka ou J Stalin. Il vient d’ailleurs de signer sur Sick Wid It, le label de E-40, qui est très enthousiaste à propos du jeune homme. Il est donc fort probable qu’on entende encore parler de OMB Peezy à l’avenir.
Gho$tFrieza

- PoloGang Kentae ft. Nick Kane – Backstreet Baby (Prod. by ZiggyOnTheKeyboard & Drew Taylor)
Originaire de Toledo dans l’Ohio, PoloGang Kentae en est encore aux balbutiements de sa jeune carrière et peut pourtant cependant se targuer d’avoir depuis peu à son actif BackStreet Baby, une super ballade printanière et optimiste qui dépeint son quotidien de gars de la rue. Ici pas d’autotune ou d’autre artifice synthétique, mais une simplicité qui fait mouche instantanément. Aucun chichi, tant dans le flow que dans le grain de la voix ou la structure du morceau, Kentae ne semble pas en avoir besoin pour obtenir cette atmosphère ensoleillée et teintée d’une espèce de mélancolie juvénile.
Malgré un format ultra classique, l’énergie du petit et l’excellente production font de ce morceau un petit hit qui s’écoute tout seul en ridant sous les premiers rayons de soleil de l’année... Le "CrackBaby" a de belles choses devant lui.
D.Kleinfeld

- Que – Weed Bank (Prod. by Sonny Digital)
Depuis la remarquable mixtape Forbes Atlanta sortie en 2013, la paire Que/Sonny Digital forme sans conteste l’une des combinaisons rappeur/producteur les plus efficaces de la scène trap de Géorgie. Présent sur deux projets de ce début d’année, Live From Da Dawghouse EP et Can You Digg It 2, Weed Bank confirme une fois encore cette synergie avec un Que particulièrement agile et contorsionné pour suivre la 808 du beat « montagne russe » de Sonny. Évoluant malheureusement sous le radar depuis son tube OG Bobby Johnson, Que confirme pourtant, avec ses deux récentes mixtapes, son statut de valeur sûre d’Atlanta.
Jocelyn Anglemort

- Smoke Purpp - Glock Inside My Benz (Prod. by TM88)
Smoke Purpp fait partie de cette jeune génération de rappeur biberonné (voir bousillé) à Chief Keef et Future. La chanson Glock Inside My Benz à peine sortie du four, Lil Water s’aventure sur des terres qu’il n’avait pas encore exploré jusque là. Voix pitchée à outrance, mélodie ensoleillée : nul doute que le spectre de Lil Yatchy est passé par là. Le résultat donne un joyeux morceau hypnotique qui se marie à merveille avec le retour du soleil. On va ré-entendre parler du bonhomme très vite. ESKEDITTT.
Mugen Le Druide

- Squidnice - Nina (Prod. by Adrian Lau)
Une fois n’est pas coutume : un New-Yorkais sur SwampDiggers. Avec sa sérénité wizkhalifienne devant les caméras, son flow ininterrompu, ses variations mélodiques, son énergie et ses judicieux choix instrumentaux, Squidnice commence à faire du bruit sur SoundCloud. Sa première mixtape, The Craccen, sortira courant 2017. Le premier extrait du projet, Nina, donne un joli aperçu de ce qu’est capable de faire ce garçon qui a eu l’honneur de donner son premier show au SXSW le mois dernier. A suivre attentivement.
Napoléon LaFossette

- $uicideboy$ – You’re Now Tuning in to 66.6 FM with DJ Rapture (The Hottest Hour of the Evening)
En parallèle avec l’annonce chez XXL de leur tournée européenne, les $uicideboy$ sortent un single au titre à rallonge et plein d’ironie. Un banger charcuté à la mode des DJ d’Atlanta, tout en énormes basses et soigneusement bourré de tags Trap-A-Holics et autres coups de feu en rafale. Un titre et un format qui imite la radio comme pour souligner, "tongue-in-cheek", la rancoeur que nos deux trublions portent envers cette industrie qui semblent toujours les ignorer. Un avant-goût enthousiasmant des cinq prochains épisodes de la saga Kill Yourself, qui devraient tout sortir le même jour, le 26 mai prochain.
Dirt Noze

- TrakkSounds - Bout It Ft. Maxo Kream & Xavier Wulf
Le producteur de Houston TrakkSounds a réuni Maxo Kream et Xavier Wulf pour le morceau Bout It. Il figurera sur The Other Side, son premier album, qui rassemblera un casting impressionnant, de Scarface à Kevin Gates en passant par Starlito entre autres.
Tels des soldats No Limit, les deux rappeurs débarquent ici en tank pour reprendre à leur sauce un des titres les plus marquants de T.R.U., leur rendant hommage sur une production empruntant les synthés G-funk de l’originale (signée KLC) sur une rythmique plus actuelle et plus musclée. Un véritable street anthem pour tous les G’s qui sont à propos de putes et d’homicide.
Gho$tFrieza

- YEEK – Away
YEEK est un chanteur originaire de Los Angeles qui possède déjà une certaine reconnaissance dans le microcosme de Soundcloud. Sur Away, YEEK partage avec nous sa mélancolie sur une production minimaliste et envoûtante. Le morceau est construit comme une véritable balade et invite l’auditeur à s’évader. Le single est un extrait du prochain album de YEEK, Sebastian, qui devrait sortir le 28 avril 2017.
Oscar Courvoisier

- Yung We$t - So Many Envy
Sorti chez Lab Records, la tape Tales From Tha Crip est un mélange efficace de saveurs californiennes, mélangeant sirènes et samples typiquement G Funk sur des rythmes trap/ratchet plus modernes. Le jeune Yung We$t est un dur, il nous explique pourquoi dans ce So Many Envy, chaloupé et sombre en même temps.
Tibo BRTZ


Ecouter la sélection :


VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)