Accéder directement au contenu

Chroniques

Mackned Hurt Cobain III

Tee-shirt à manches longues, guitares et Winchester

Dirt Noze, le 6 mars 2017

Mackned a enfilé son vieux jean crado pour nous jouer quelques ballades sans espoirs à la guitare sèche.

Seattle Underground

Si le nom de Kurt Cobain a tendance à revenir régulièrement dans la bouche des rappeurs de tous bords ces dernières années (jusque dans nos contrées), c’est le plus souvent comme une simple métaphore du suicide, plutôt que pour exprimer un intérêt réel pour sa musique, ou sa personne.

Mackned est un rappeur originaire de Seattle que l’on pourrait qualifier, pour aller vite, d’emo trap. Actif depuis au moins 2013, c’est au départ surtout comme producteur, notamment au sein du M.O.O.R Gang (Nacho Picasso, Jarv Dee, Billy Blanka…), qu’il se fait remarquer. En 2014 il crée, avec son ami Key Nyata, le label Thraxxhouse, dont le nom rend hommage à Lil B, et qui crée une dynamique sur la scène underground de Seattle, avec des connexions à Los Angeles.

Mais si Mackned fait de la musique depuis plusieurs années et jouit d’une certaine aura locale, cela fait aussi un moment qu’il semble se chercher musicalement. Malgré d’indéniables qualités il parait peiner à s’affranchir de ses inspirations, oscillant entre imitation littérale de Future, comme sur Newspaper (Hurt Cobain II), et tentatives d’expérimentations mélodiques sous autotune pouvant parfois faire penser à Smug Mang ou FXXXXY. Également lié à la Goth Boi Clique (Wicca Phase, Horse Head, Lil Peep…), c’est probablement de ce rapprochement (et du succès de Lil Peep), que lui viendra l’envie d’ajouter une (grosse) pincée de rock dans sa formule.

Hurt Cobain

Sa série de EP intitulée Hurt Cobain sort ainsi du lot en s’éloignant des sonorités cloud trap pour partir piocher dans les influences rock. Ici il est question de rendre hommage à la star du grunge au funeste destin (également originaire de Seattle, faut-il le rappeler). On imagine alors aisément notre rappeur émotif écrire ses chansons nihilistes, passablement ivre et affalé dans un canapé loqueteux, le tee-shirt à manches longues glissé sous le tee-shirt à manches courtes, la chemise à carreaux nouée autour de la taille et la Winchester chargée bien calée entre les genoux.

Si les trois épisodes de la série sont tous de qualité, sur le dernier opus on sent qu’il commence à se trouver une voie propre, notamment en assumant plus ses influences rock. Tout d’abord dans le choix des instrumentales, gorgées de samples de guitares, mais également dans l’utilisation de sa voix et des mélodies. Et le résultat fonctionne à merveille. Il n’y a rien à jeter sur Hurt Cobain III, un projet de neuf titres très cohérent composés de ballades désabusées vacillant entre rap et rock, et qui vont toutes en s’améliorant au fil des écoutes.

On mettra tout de même de côté l’excellent Stains qui sort du lot, où il rappe en compagnie de SneakGuapo son compère de longue date. Un morceaux aux mélodies addictives et qui possède d’ailleurs, en intro, un sample de Polly, la chanson culte de Nirvana ("Polly says her back hurts"). Sur certaines chansons, comme Show Me Love et, surtout, Like I’m Worth Sum,(toute deux possédant des sonorités très rock et produites par Fish Narc), il va aller jusqu’à reprendre le "flow" de Cobain, son style mélodique, son grain et ses dissonances, mais aussi la façon de construire ses chansons avec des passages du calme à la tempête. Ces influences, qui semblent sincères, amènent de la fraicheur dans ce goth rap, même si le rappeur reste bien plus posé que l’original. Et enfin, à mi-parcours du projet, le morceau 2 Macks 1 Goth rafraîchit la formule avec des sonorités plus festives et hip-hop (voir old school).

(M.A.J. : La mixtape n’est plus trouvable officiellement dans son intégralité, mais nous vous proposons de la télécharger ci-dessous.)

Télécharger Hurt Cobain III

Suite à la reconnaissance médiatique de Lil Peep, l’année 2017 sera peut-être celle de l’explosion de cette alliance entre rock et rap, de la Goth Boi Clique et de ses membres. En tout cas on l’espère, en attendant un nouvel opus du rappeur cobainien.



VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)