Accéder directement au contenu

Chroniques

Wicca Phase Springs Eternal Stop Torturing Me

Quelque part entre emo rap et post punk

Dirt Noze, le 22 mars 2017

Wicca Phase, le plus rock des rappeurs underground, a ressorti sa gabardine noire et ses creepers pour son dernier EP de 5 titres entièrement produit par Horse Head.

En ce début d’année 2017, il semblerait que les membres de la Goth Boi Clique, se soient passé le relais pour sortir tour à tour de très bons projets. Peut-être qu’excités par la mise en lumière de leur camarade Lil Peep ils profitent de ce moment où quelques projecteurs sont braqués sur la GBC, pour sortir les meilleurs morceaux qu’ils gardaient planqués au fond de leur disques durs. Wicca Phase Springs Eternal (Adam McIlwee) n’est pas en reste à ce petit jeu puisqu’il a sorti en février, et après pratiquement une année complète de silence radio, Stop Torturing Me, un EP de 5 titres qui est une très bonne porte d’entrée pour découvrir sa musique.

Wicca Phase, ancien guitariste et chanteur du groupe Tigers Jaw, est encore plus proche du rock que ses compères de la GBC. Le style vocal, très chanté et emo, de Wicca Phase, qui n’a plus grand chose de hip-hop, peut rebuter au premier abord le fan intégriste de rap, mais cela vaut le coup de s’y attarder. Actif sur la scène du rap alternatif depuis 2012, Wicca Phase est sans doute un des architectes et principaux inspirateurs de ce style de rap/rock emo qui a fait le fond de commerce de Lil Peep et du reste de la Goth Boi Clique, dont il est à l’origine avec Cold Hart.

Stop Torturing Me

Si Mackned, avec sa série d’EPs Hurt Cobain (on en parle ici), était le Kurt Cobain du goth rap, alors, sur Stop Torturing Me, Wicca Phase pourrait certainement en être le Robert Smith. Avec ses voix évanescentes bardées d’échos et ses instrumentales gavées de guitares smithiennes, on a l’impression que l’ombre de The Cure plane, comme un corbeau, sur tout le projet.

Wicca Phase Springs Eternal

La voix grave et lourde de Wicca Phase fait d’abord penser à celle de Ian Curtis (Joy Division), mais il y a chez lui, notamment dans l’utilisation des choeurs et des filtres (notamment sur son dernier projet), beaucoup de choses qui peuvent rappeler le chanteur des Cure. Sur Scars On Me d’ailleurs, il chantait déjà sur un sample ralenti de Lullaby.

Au niveau du style d’écriture, on est également plus dans le registre du rock que celui du rap. Si Wicca glisse tout de même de temps en temps le nom de sa clique ou fait référence à son compte Instagram dans ses couplets, son écriture imagée et au romantisme torturé, nous ramène bien plus à celle du chanteur aux cheveux ébouriffés qu’aux egotrips hédonistes du rap d’aujourd’hui, même celui de ses compères gothiques.

first time in a while that I haven’t been bored
first time in a while I’ve been able to record
in bated breath I would open up the door
when you were cold I made sure you were alive

Stop Torturing Me

Wicca Phase Springs Eternal

Comme d’habitude chez Wicca il n’y a absolument rien à jeter sur Stop Torturing Me. Les 5 morceaux sont indispensables et parfaitement à leur place, et les mélodies se feront de plus en plus entêtantes au fil des écoutes répétées. Entièrement produit par Horse Head, son compère de la GBC, ce dernier lui a concocté des instrumentales très rock remplies de samples de guitare. Loin de révolutionner le genre, celles-ci offrent cependant au chanteur un terrain très cold wave qui fonctionne bien avec sa voix.

Le premier morceau, au titre éponyme Stop Torturing Me, est un des plus nerveux de Wicca. Il est soutenu par un riff rappelant fortement le post punk du début des années 1980, et rehaussé de choeurs évanescents. On notera également le sobre et puissant When Will It End tout en règlement de compte sentimental, et I Reach Out To You In Song et ses quelques notes de guitares qui semblent tout droit sorties de Seventeen Seconds.

Wicca, qui dit lui-même ne pas faire de rap, est pourtant une personnalité importante de la scène underground contemporaine en influençant depuis 2012 ses camarades avec ses mélodies caverneuses et envoutantes. Espérons que, comme pour le reste de sa clique, 2017 lui soit bénéfique.

- Stop Torturing Me sur Bandcamp



VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)