Accéder directement au contenu

Sélections

The Outfit TX TOTX Stories

Texas n*****, that’s southern shit

Slump2019 & Tis, le 23 mai

Retour au travers d’une sélection mixée sur le groupe The Outfit, TX qui repositionne Dallas sur la carte du rap texan.

Télécharger le mix

2006, le sud des Etats-Unis voit ses hits partir à l’assaut du reste des Etats-Unis. Le Texas ne fait pas exception et participe à cette vague notamment crunk. Paul Wall et Chamillionaire caracolent dans les tops et Slim Thug se retrouve même invité avec Bun B par Beyoncé.

La même année, Dorian et Mel, originaires de Dallas et se connaissant depuis le collège, rencontrent JayHawk dans l’enceinte de la University of Houston, qui freestyle alors lors des battles se déroulant dans les Moody Towers du campus. Tous les trois partagent cette passion pour le rap et il faut attendre 2009 pour voir se former véritablement les prémices du groupe The Outfit, TX. Après plusieurs projets sortis de façon relativement discrète (Mel & Norm G of The Outfit - Refund Check the EP sorti fin 2009, We are The Oufit courant 2010, The Ballad of Percy Shalamar en 2011 ou encore Ramen Noodles présenté par DJ Mr Rogers) sort Starship & Rockets : cooly fooly space age funk en 2012. Véritable carte de visite d’artistes confortablement installés à bord d’un véhicule spatial avançant en slo-mo, cet album révèle une funk sudiste d’un nouveau genre. Les productions sont tour à tour étouffantes et nuageuses, les incantations chantonnées de Mel se mélangent avec habileté à la technicité hargneuse du flow de JayHawk et à la maîtrise sereine de Dorian… les bases sont lancées pour embarquer l’auditeur dans une ride suave et futuriste sous le celsius de Dallas.

The Outfit a d’ailleurs finalisé son nom de groupe avec cette virgule et ces deux lettres “TX” : à l’instar de l’injonction américaine “period” ponctuant de façon définitive une fin de phrase, cet ajout devient un marqueur affirmant leur identité géographique et sonore. Une version chopped-not-slopped dont seule la maison Swisha House a le secret, sera livrée l’année qui suit par OG Ron C & The Chopstars, venant compléter la longue liste des albums ralentis dans l’état à l’origine de la screwed music.

Quelques mois après, Mel & Dorian écrivent, produisent et mixent le double-album solo Cognac / Four corner room, mêlant productions fantasmagoriques léchées à des flows assurés, permettant de mieux cerner l’univers et les émotions des deux membres.

A la même période, le trio perfectionne son approche scénique qui accentuera sa renommée. Ils accompagnent ainsi Run The Jewels sur 10 dates en 2014, ne manquent pas de remplir les scènes locales de Dallas et participent pour la première fois au festival SXSW. L’année d’après, leur premier show au Warehouse Live à Houston est complet et ils se produisent aux côtés du collectif Seshollowaterboyz (Bones, Chris Travis, Eddy Baker & Xavier Wulf) lors des dates de leur tournée texane.

Leurs influences aussi variées qu’assumées vont de FKA Twigs au rock/métal (Deftones, Nirvana, Soundgarden) en passant par les ambiances soul de Maze, Sade en n’oubliant pas le rap sudiste (d’Outkast à UGK, du texan Fat Pat au collectif de Dallas Dirty South Rydaz). The Outfit, TX s’inscrit ainsi dans une interprétation contemporaine du rap traditionnel du sud des Etats-Unis, novateur mais fidèlement attaché à ses racines régionales, réussissant à s’affranchir de l’influence de Houston pour créer sa propre musique régionale. Prenant plaisir à représenter leur ancrage local, ils invitent de nombreux rappeurs de la scène de Dallas à venir collaborer sur leur maxi Deep Ellum, ainsi nommé en référence au quartier des arts de “Big D”, comme un clin d’oeil à la renaissance des soirées underground de la ville qui passe par l’organisation de concerts aux warehouse parties illégales.

Fin d’année 2015, les trois compères sortent Down by the trinity, un album plus torturé et sombre, dont la couleur est annoncée dès la pochette où l’on aperçoit trois silhouettes encagoulées regardant un drapeau confédéré en train de brûler. Poursuivant leur développement de cette identité sudiste, The Outfit,TX détourne ces symboles aux relents racistes pour mieux se les réapproprier. La revendication de la géographie s’écoute jusque dans leurs intonations traînantes si caractéristiques du parler des habitants du Lone Star State associées à une subtile touche de guitares.

Fin mars 2016, The Hymns : A Chronology of TOTX Thus Far, une collection de 33 titres réalisés entre 2010 et 2015 est mise en ligne, comme une porte d’entrée parfaite pour découvrir l’univers du groupe et ses ambiances obscures et synthétiques. La même année, The Outfit, TX s’associe au duo de producteurs protégés de DJ Mr. Rogers, Stunt N Dozier, pour sortir chez Dirty Glove Bastard la mixtape Green lights : Everythang goin’. Cette sortie, célébrant avec conviction le dépassement des aléas de la vie sur des productions turbulentes, affirme un son pesant comme une virée sous le soleil écrasant... Enfin quelques mois plus tard, c’est le 5 titres Breakfast At Rudy’s, toujours composé par Stunt N Dozier, qui vient clôturer l’année 2016, livrant des ambiances sonores entêtantes et calibrées pour une diffusion tardive dans les bars de la ville.

En parallèle de leurs sorties, The Outfit, TX s’affiche en featuring aux côtés de rappeurs de Dallas comme par exemple Chase ou Curtis Mayz et se voient invités en 2016 sur le line-up de l’anniversaire des “Bounce & Turn party series”, soirées visant à répondre aux attentes des fans de rap de Houston. Ils continuent également de clipper avec le plus grand soin nombre de leurs titres, collant à une époque où se distinguer nécessite une présence obligée sur les plate-formes vidéos, et affirment ainsi leur positionnement d’artistes complets utilisant l’image pour mieux sublimer la musique.

Avec ce style incomparable et reconnaissable entre tous les autres, Mel distillera dans le courant de l’année 2017 quelques titres solo qui feront patienter les auditeurs jusqu’à la sortie de Fuel City, où les références à Dallas se poursuivent jusque dans le clip intitulé Dez Bryant (du nom du joueur des Cowboys) où le groupe s’illustre en investissant le AT&T Stadium.

Plus récemment, le maxi 4 Degreez sorti début 2018 et les récents titres proposés sur leur Soundcloud tendent à laisser penser qu’au pays de JR, The Outfit, TX ne manque pas de carburant et ce mélange de rap méridional sans compromis et d’instrumentaux chahuteurs abusant des lignes de synthés nous réserve visiblement encore quelques bonnes surprises.

Retour sur ce parcours tapageur avec une sélection mixée de plusieurs de leurs morceaux :

Télécharger le mix

Liste des pistes :

  1. The Outfit, TX - Look into my eyes (prod. Stunt N Dozier)
  2. The Outfit, TX - Stalactight (prod. Shuttle Music x TOTX)
  3. The Outfit, TX - Highs & Lows (prod. Mel)
  4. Mel - Whatcha like feat. Mobsquad Nard (prod. Stunt N Dozier)
  5. The Outfit, TX - Purple diamond tea (prod. Mel)
  6. The Outfit, TX - Working title (prod. Dorian)
  7. The Outfit, TX - Like a villain (prod. Dorian)
  8. The Outfit, TX - Bout to put in Pimp C (True OG mix) (prod. Dorian)
  9. The Outfit, TX - Mac 90 (prod. TOTX)
  10. The Outfit, TX - Told that bih (prod. DJ T Walk)
  11. The Outfit, TX - I’m with that too feat. GUN, Loudiene, Saint Clair & Trap Mama (prod. Stunt N Dozier)
  12. The Outfit, TX - Precedent (prod. Stunt N Dozier)
  13. The Outfit, TX - To the room (prod. Stunt N Dozier)
  14. The Outfit, TX - Wassup famo ? (prod. Stunt N Dozier)
  15. The Outfit, TX - Way 2 cold (prod. FranchiseDidIt)
  16. The Outfit, TX - Hittin’ the curb feat. Pearl 100 (prod. TOTX)
  17. The Outfit, TX - I know people feat. Que P (prod. Mel)
  18. Mel - Baby’nem feat. Landstrip Chip (prod. GT Musick)
  19. The Outfit, TX - Outta control (prod. Lil Mister)
  20. Mel - Phone line (prod. Freeband Hunter)
  21. The Outfit, TX - The D-Funk era (prod. TOTX)

Cover art & sélection : Slump2019
Mix : Tis



VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)