Accéder directement au contenu

Mixes/Compilations

Pi’erre Bourne The High Life Of Pi’erre Bourne

The Water Boy

Dirt Noze & George de la Maille & Ndsilva420, le 3 octobre 2017

Ingénieur du son, rappeur, producteur, il semble que l’expression "au four et au moulin" ait été créée pour Pi’erre Bourne. Depuis deux ans, l’artiste n’a pas chômé et le travail paye : avec le succès de l’album de Playboi Carti, le projecteur est clairement braqué sur ce natif de la Caroline du Sud. SwampDiggers a concocté pour vous deux compilations pour partir à la découverte de cet artiste en pleine explosion.

- Télécharger la compilation : Produced by Pi’erre Bourne
- Télécharger la compilation : The Water Boy

Alors qu’il a à peine 10 ans Jordan Jenks est fasciné par les rimes rythmées des amis de l’oncle chez qui il passe ses vacances dans le Queens. Encouragé par ce dernier qui lui apprend la structure des textes de rap, Jordan commence à écrire ses premières phases. Un premier pas dans l’univers hip-hop, suivi d’un deuxième dans celui de la production peu de temps après quand ce même oncle lui montre Fruity Loops 4 sur son ordinateur. Le gamin natif de Columbia en Caroline du Sud sait déjà enregistrer sa voix et l’utilise à la place des instruments, puis la transfère sur le logiciel. Impressionné par cette créativité, le fameux oncle décide de donner l’ordinateur à son neveu afin de laisser pleine place à son talent.

Ce qui n’aurait pu rester qu’un hobby s’est transformé en un réel travail, Jordan Jenks étudie l’ingénierie sonore et n’attend pas d’avoir son diplôme pour commencer à bosser dans l’univers de la musique. Il effectue d’ailleurs un stage pour Hustle Gang, le label de T.I., avant d’être repéré par DJ Burn One et de devenir ingénieur son pour Epic. S’il travaille pour d’autres artistes, Jordan est aussi producteur et rappeur. Son nom de scène ? Pi’erre Bourne. Connu notamment pour son fameux tag « Yo Pierre you wanna come out here ? », le succès n’est pas encore totalement au rendez-vous, même si ses mixtapes, The Life Of Pi’erre, cumulent plusieurs milliers de vues sur Soundcloud.

C’est dans les studios de Cory Mo, l’ancien ingénieur son de Pimp C, où il travaille à Atlanta, qu’il va faire la connaissance de Young Nudy. Coup de foudre artistique, Bourne fantasme déjà d’un duo à la grandeur de celui que forment Zaytoven et Gucci Mane. Mais les chaînes en diamants sont encore loin et Pi’erre se trouve un boulot chez Epic Records pour subsister à ses besoins. Même si son boulot en studio est plutôt chronophage, il trouve quand même le temps d’inviter Young Nudy pour enregistrer une fois le travail terminé, vers 2h du matin : c’est de cette façon que Slimeball 2 a été enregistré.

Pi’erre est un entrepreneur qui croit en son talent. C’est pourquoi il quitte Epic après y avoir travaillé un an pour se concentrer sur la production. Le jour de son départ, il reçoit un coup de fil de One Dollar, le manager de Young Nudy alors en prison. La raison de son appel est aussi simple qu’incroyable, il souhaite que Pi’erre vienne rencontrer Southside, Spiffy Global et Metro Boomin pour les aider sur des productions. La suite est connue de tous : avec le succès de titres comme wokeuplikedis* et Magnolia, Pi’erre Bourne est devenu un incontournable et a contribué au succès de Playboi Carti, K$upreme, Young Nudy, ou encore Trippie Redd.

Aujourd’hui, tout le monde s’arrache les beats de Pi’erre. Pleines de petits détails et très inspirées des bandes-son de jeux vidéos, ses productions peuvent être dissonantes comme Butt Naked Bitches de Young Nudy ou mélodieuses comme YSL de Gunna, mais conservent toujours un certain groove. Une formule qu’il applique également à sa propre musique où l’on retrouve des influences comme Kid Cudi pour le côté spatial de ses productions et les mélodies, mais aussi Kanye West pour les chants auto-tunés.

L’année 2017 a encore été chargée pour Pi’erre Bourne, mais cette bête de travail qui avait initié le #10BeatsADay n’en a pas fini. En construction, un projet en collaboration avec l’autre producteur rappeur du moment Sonny Digital, une mixtape avec 21 Savage, des productions pour Lil Uzi Vert et Playboi Carti, davantage de productions avec Metro Boomin, mais aussi des projets solo comme The Life Of Pi’erre 4 et une mixtape sur des beats de la 808 Mafia. Avant de se prendre cette vague de musique de plein fouet, SwampDiggers a compilé les meilleures productions du bon Pi’erre mais aussi les titres qui ressortent de ses projets solos. Venez à la rencontre du plus gros travailleur de l’industrie musicale du moment.

- Télécharger la compilation : Produced by Pi’erre Bourne
- Télécharger la compilation : The Water Boy

Texte : George de la Maille
Sélection : Ndsilva420
Artworks : Dirty Noze


VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)