Accéder directement au contenu

Albums/mixtapes

Que The DogFather

Trap genius

Date de sortie : 7 octobre 2016

Jocelyn Anglemort, le 22 mars

A moins de vivre dans une grotte ou dans les Vosges, impossible de ne pas s’être cassé la nuque en 2014 sur le titre OG Bobby Johnson (ou l’un de ses très nombreux remix) performés par le tout jeune rappeur d’Atlanta Que. Révélé par l’excellente K7 Forbes Atlanta en collaboration avec Sonny Digital, Que multiplia ensuite les projets pour ne pas s’enliser dans un statut de one hit wonder avec des mixtapes de qualité mais pas inoubliables, à l’image de son premier projet de 2016 Lost Dawg, agréable, mais une nouvelle fois trop générique et rapidement noyé dans le flot de sorties estampillées trap.

A contrario, avec The DogFather Que a peut-être enfin trouvé sa recette : pas de gros noms à la production mais des seconds couteaux très appliqués (Traumatone, GT de Ear Drummers), pas de featurings clinquants (mention spéciale tout de même pour Tracy T et son couplet très gunplay-esque), format réduit (seulement 8 morceaux) et ton bien plus mélancolique. Avec ses balades autotunées, il se pose comme une version « voyou » et mordante de ILoveMakonnen, racontant à la fois la douleur nécessaire à la réussite mais aussi la satisfaction que l’on ressent une fois au sommet. Que ne sera sans doute jamais la star planétaire que ses débuts pouvaient annoncer, espérons plutôt que les royalties de OG Bobby Johnson financent une tonne de projets de cette qualité.

Précédemment publié dans le dossier "SwampDiggers’ Awards 2016 (Part. 2)".


VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)