Accéder directement au contenu

Brèves

Kent Loon sort son premier album : Stay Low

From Bogota to Florida

Dirt Noze, le 23 novembre 2017

Un premier album sous étiquette "acid trap" pour le jeune rappeur de Floride.

Plus branché par les voyages des psychotropes que par les descentes au xanax, Kent Loon, avec son premier album, nous emporte dans des tourbillons au psychédélisme minimaliste. Des rêves éveillés où s’entremêlent le fantôme d’Escobar, les fièvres de la sorcellerie, de la drogue et du sexe.

Né à Bogota d’un père chinois et d’une mère colombienne, Kent Loon fut confronté très tôt à la violence des cartels. Quelques années avant sa naissance, le père de Kent s’est fait kidnapper par les hommes de Pablo Escobar contre une rançon. Cette dernière fut réglée par la famille mais les extorsions et les menaces de mort ne s’arrêtèrent pas pour autant. Traumatisée par cette vie de terreur, la mère du jeune Kent, alors âgé de quatre ans, pris la décision de s’enfuir aux États-Unis, son bambin sous le bras.

C’est donc sous le soleil de Floride que le rappeur a dû refaire sa vie, nouveau pays, nouveau langage et nouvel environnement. Il passe son adolescence entre skate parks et freestyles entre amis. La musique prend rapidement le dessus. Avec son pote Chester Watson, le producteur Kanisono et une paire d’amis, ils montent le collectif Nü Age Syndicate. Aujourd’hui, à 21 ans, c’est finalement sur le label POW Recordings que Kent sort son premier album, épaulé de très près par Chester. Les deux compères livrent un album solaire et inventif, plus proche de ce que l’on a appelé à une époque le "new Atlanta" que de leurs collègues de Floride. À l’écoute de Stay Low on pense parfois à OG Maco et ses cris stridents (notamment sur Big Wins).

En attendant la suite, et d’autres sorties Nü Age à venir.



VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)