Accéder directement au contenu

Mixes/Compilations

L’histoire des grillz

des Étrusques à Kodak Back

Axel Bodin, le 15 avril

En 2005, le rappeur Nelly sortait un titre sombrement intitulé "Grillz". Que ce soit dans le visuel ou les lyrics, le rappeur de St Louis met en avant ces fameuses dents immaculées d’or. Avec son arrivée en numéro 1 du Billboard, une mode venait tout juste de renaître : aborder des dents dorées sur les deux maxillaires. Un phénomène qui avait déjà conquis les États-Unis depuis les années 80 mais qui effectuera une montée en puissance à la sortie de ce morceau. Mais comme vous pouvez l’imaginer, les mâchoires de ferraille ne sont pas nées sur le sol américain. Il faut donc rembobiner quelques siècles en arrière pour connaître l’histoire de cette nouvelle façon de porter des bijoux.

1000 dents plus tôt

Le phénomène des dents ornées d’or remonte à un temps que l’on ne connait que très peu. En effet, il faut remonter jusqu’au VIIe siècle avant J.-C. où les Étrusques, vivant dans le centre de la péninsule italienne, semblaient être les premiers à porter de telles parures. De nombreux papyrus viennent nous éclairer sur la manière dont cet or était porté. Loin d’être le produit actuel qui enveloppe toute la dentition, de simples files dorées venaient se contorsionner autour des dents. Les femmes étaient premières détentrices de ces artifices afin d’exposer leur statut social au plus grand nombre. Celles disposant de ces files disposaient d’une certaine égalité face aux hommes et avaient des droits inhabituels comme l’acquisition de propriété. A côté de cela, ce déguisement avait un but purement esthétique et les métaux pouvaient d’ailleurs être parfois peints.

Mais ils n’ont pas été les seuls à porter des grillz. Les Mayas, en 300 avant J.-C., résidant en Amérique centrale étaient férus de jade, une pierre gemme à la couleur verte, symbole de prospérité. De nombreux rois et reines creusaient des trous dans leurs incisives du maxillaire supérieur pour y incorporer les pierres. Là encore, les raisons d’une telle pratique étaient semblables aux Étrusques : montrer son statut social et le sublime.

On pourrait également citer les Vikings qui coloraient leurs incisives avec des rainures dorées. On compte aussi des dentistes comme Giovanni d’Arcoli qui, en 1848, fut le premier à utiliser de l’or pour remplacer les dents pourries. Mais en dehors de toutes ces histoires, il va falloir essayer de comprendre comment cette tradition s’est perpétuée au Etats-Unis.

American gold

Finalement, toute cette mode dérive du sud de l’Amérique. Dans un premier temps, les Mayas font évidemment partie de l’équation, mais également le Guatemala. Le docteur E. J. Neiburger aurait ainsi déclaré dans son œuvre Journal of the Massachusetts Dental Society que 65% de la population arborait des habits dorés. Toutes ces personnes sont principalement des descendants des Mayas et ne vivent pas seulement au Guatemala mais également au Mexique ou à Belize. Du fait d’une immigration en hausse à partir des années 50 vers le Nord, beaucoup d’entre eux garderont cet attrait pour la customisation des dents. S’ajoutent à cela les Jamaïcains aussi très friands de cet artefact, signe de bonne santé et de richesse. Alors, dans les années 70, le grillz comme on le connaît aujourd’hui se popularise dans New-York. Petit à petit, les jeunes s’emparent de cette tendance. Que ce soit les adolescents, les filles ou les dealers, chacun était vêtu du fameux dentier.

Au début des années 80, un homme répondant au nom d’Eddie Plein viendra révolutionner l’industrie du grillz. Alors que seuls les dentistes étaient en capacités de poser ces joyaux, lui décidera d’apprendre le métier par lui-même. Né au Surinam, il faut dire que sa famille était déjà familiarisée avec la pratique. Il ouvrira sa boutique Eddie’s Gold Teeth dans le Queens après avoir mis au point les grillz amovibles. Grâce à son concept, il accueillera de grands artistes comme Big Daddy Kane, Flavor Flav de Public Enemy ainsi que de nombreux hustlers du Queens. Par la suite, les rappeurs n’hésitent pas à exposer leurs nouveaux joujoux au monde entier grâce aux visuels musicaux qui se démocratisent dans les années 90.

Les sudistes cybernétiques

Mais voilà, il semble que les grillz soient désormais plus répandus au Sud des USA plutôt que dans la ville à la grosse pomme. L’explication est plutôt simple même cela reste un paramètre parmi tant d’autres : Eddie Plein s’installe à Atlanta. Là-bas, Outkast, Ludacris ou Lil John se rendront tous chez lui. Toujours plus expérimentaux, les grillz n’auront plus grand-chose à voir avec la simple monture en or. Des diamants multicolores, de l’argent, des motifs insolites… le grillz se métamorphose en ce que l’on connaît aujourd’hui.

Quelques année après, un concurrent de taille viendra détrôner notre cher Plein. Son nom ? Johnny Dang. S’implantant à Houston en 1996, il est devenu une icône dans le hip-hop et les Migos, Nelly ou Chief Keef n’hésitent pas à le citer dans leurs morceaux en guise de remerciement. Si sa famille était déjà dans l’industrie des bijoux et que lui-même en avait fait son métier, c’est en rencontrant un certain Paul Wall que tout basculera. Ce dernier était enthousiaste face à son habilité dans le maniement de cet art, proposant des grillz uniques et sur-mesure pour chaque client. Ce partenariat permettra à Dang de pouvoir créer des connexions avec les rappeurs les plus en vogue. Sous la bannière de Johnny Dang & Co, l’artisan est maintenant la référence du grillz aux Etats-Unis.

Durant la décennie 2010, personne n’a pu passer à côté de ce phénomène. Autant présent dans le hip-hop que dans la mode, la couronne d’or s’est répandue dans le monde. Certains comme Kodak Back sont même prêts à se faire casser les dents pour revêtir une dentition éternellement blonde, une belle tradition made in Floride pour graver le grillz dans les mémoires collectives.

Mais ne croyez pas que nous allons nous quitter tout de suite. Car une playlist réunissant les meilleurs morceaux à propos des gold teeth vous est proposée.


Playlist :

Ecouter la playlist
  1. 8Ball & MJG - Look at the grillz
  2. Jay Rock - Grillz feat. Bash, Lea, Punch & Kendrick Lamar
  3. UGK - Gold grill feat. 8Ball & MJG
  4. A$ap Rocky - Goldie
  5. Gucci Mane - Mouth full of golds feat. Birdman
  6. Paul Wall, Lil Keke & Z-Ro - World series grillz

VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)