Accéder directement au contenu

Sélections

Tribute to Gil Scott-Heron, the Bluesician

Covers & Samples

Manu Makak, le 14 mai

Pas moins de 3 mixes, et autant d’émissions de radio de Black Mirror, pour célébrer le grand Gil Scott-Heron et son héritage dans le rap et la musique noire américaine.

Misère de la conception de l’Art dans la tradition occidentale, les musicologues et autres journaleux ont toujours besoin de désigner des originators, de prétendus pionniers géniaux qui auraient inventé à eux seuls un style musical, auraient infléchi de leur seule voix le cours de l’histoire. Alors on a beaucoup dit de Gil Scott-Heron qu’il était le "parrain du rap", le premier à poser ses poèmes de rue en rythme sur des boucles soul/jazz, entraînant à sa suite tout le mouvement hip-hop. Si beaucoup de rappeurs – notamment de la veine consciente des années 1990 – l’ont célébré comme source d’inspiration voire modèle, lui-même goûtait peu ce titre honorifique bien trop lourd à ses épaules frêles. Il préférait se dire "bluesician". Une jolie définition de sa vision si particulière de la musique, qu’il a défini avec le flûtiste et claviste Brian Jackson – son acolyte des débuts qui a composé avec lui ses plus beaux disques – comme de la "bluesology".


Tribute to Gil Scott-Heron Vol.1

pochette Gil Scott venait du Sud. Il avait poussé dans le Tennessee, chez sa grand-mère Lilie Scott, abandonné par son daron (pour la petite histoire, un footballeur jamaïcain, premier Noir à jouer chez les Celtics de Glasgow) et laissé là tout jeune par sa daronne partie enseigner l’anglais à Porto Rico. Mais à l’âge de douze ans, il retrouve Lilie morte chez elle et doit partir s’installer avec sa mère dans le Bronx. Brillant élève et déjà passionné d’écriture, il parvient à entrer dans une école blanche réputée avant d’intégrer l’université comme boursier. C’est là qu’il a l’audace de prend une année sabbatique pour boucler son premier roman, superbe chronique des trottoirs sales écrite à 18 piges, Le Vautour. Il rencontre un petit succès et, avec l’avance de 5000 dollars qu’il a reçu de l’éditeur, il parvient à se réinscrire à la fac. Déjà un joli doigt d’honneur à l’institution blanche.

Décidément salement précoce, il écrit au même moment le morceau le plus retentissant de sa longue carrière, le monumental et ricanant The Revolution Will Not Be Televised, maintes fois cité, samplé, détourné, et premier d’une longue série de brûlots qui s’attaqueront autant au pouvoir – blanc – qu’aux errements de ses frères. Il est très vite repéré par le boss du label Flying Butchman, producteur entre autres du tardif John Coltrane, qui met à sa disposition un orchestre virtuose pour son premier disque studio, l’éternel Pieces Of A Man : Ron Carter, Hubert Laws et Bernard Purdie. Il compose le tout, et la plupart des grands disques suivants, avec son pote flûtiste Brian Jackson, cherchant à faire sonner ses poèmes comme de véritables chansons, à faire de ses mots écorchés de la musique. Sa voix, qu’il décrit lui-même comme le grondement d’une rame de métro aux roues crevées, est à la fois profonde et vulnérable, puissante et blessée, et s’embellira sa vie durant de toutes les laideurs qu’il traverse, entre deuils, addictions et multiples passages en prison.

Gil Scott-Heron se faisait beaucoup de mal mais nous aura fait beaucoup de bien. Après un long silence de près de 15 piges habité de fantômes et de fumées d’amnésie, il sortit le splendide et élégiaque I’m New Here en 2010, rappelant à tous à quel point ses mots et ses notes transperçaient les cœurs et les tripes. Ils n’étaient jamais aussi bouleversants qu’à peine rehaussés de légers tapis de cordes ou de sèches rythmiques, tutoyant même le divin quand sa voix se brisait sur la mélodie et dévoilait la fragilité qui l’emporta, seul, dans un hôpital pour indigent du New York qui "le tuait" depuis toujours.

- Télécharger le mix
- Télécharger les tracks

Liste des titres :

  1. Dion Brown - Gil Scott Intro
  2. Gil Scott-Heron - Did You Hear What They Said
  3. Salif - O...O
  4. Guizmo - Guizmo
  5. DJ Honda - For Every Day That Goes By
  6. Freeway - This Can’t Be Real
  7. Mr. Muthafuckin’ eXquire - I Should Be Sleepin’
  8. Gil Scott-Heron - Peace Go With You, Brother (As-Salaam-Alaikum)
  9. Kendrick Lamar - Poe Mans Dreams
  10. Jazz Liberatorz - What’s Real
  11. Lords Of The Underground - Lord Jazz Hit Me One Time (Make It Funky)
  12. Miilkbone - Keep It Real (Remix)
  13. Big L - Put It On (Pete Rock Remix)
  14. Jeru The Damaja ft. Lil Dap - Don’t Get It Twisted
  15. Gil Scott-Heron - The Bottle
  16. Gil Scott-Heron - The Bottle (Live)
  17. Brother To Brother - In The Bottle
  18. Anderson .Paak x Knxwledge - Suede
  19. Gil Scott-Heron - Winter In America (Piano Version)
  20. Gil Scott-Heron - Winter In America
  21. Mobb Deep - If It’s Alright
  22. Cookin Soul x Nas - Life’s A bitch (ft. AZ)
  23. Gil Scott-Heron - Winter In America (Live)
  24. Knxwledge - Inamerika
  25. Gil Scott-Heron - Introduction
  26. Gil Scott-Heron - The Revolution Will Not Be Televised
  27. Masta Ace - Take A Look Around
  28. Queen Latifah - Evil That Men Do
  29. Schooly D - Treacherous
  30. Curren$y - Televised (ft. Fiend)
  31. Common - The 6th Sense
  32. Labelle - Medley (Something In the Air - The Revolution Will Be Not Televised)
  33. Gil Scott-Heron - Home Is Where The Hatred Is
  34. Esther Phillips - Home Is Where the Hatred Is
  35. Gil Scott-Heron - Home Is Where The Hatred Is (Piano)
  36. Gil Scott-Heron And Jamie Xx - Home
  37. Gil Scott-Heron - Angel Dust
  38. The Game - Angel (ft. Common)
  39. Sam Sneed x J-Flexx- Lady Heroin
  40. The Coup - Me And Jesus The Pimp In A ’79 Gr
  41. Nasir Jones as Mr. Books - Angels With Dirty Faces
  42. Sean Price - Angel Dust
  43. Rbx - Blunt Time
  44. Kohndo x A2h - Le Facteur
  45. Pudgee - Angel Dust
  46. Kam - Way’a Life

Tribute to Gil Scott-Heron Vol.2

L’œuvre de Gil Scott-Heron est immense et fut remise en lumière par ce crépusculaire I’m New Here. Nombreux sont les rappeurs et producteurs qui ont salué l’homme et le musicien quand il s’est éteint, et ont redit tout ce qu’ils lui devaient. Des boucles idéales, quelques mots glissés en intro d’un morceau ou en conclusion d’un album, une attitude de défi désinvolte face au pouvoir sous toutes ses formes. Mais surtout, au delà même de la forme et de sa scansion proto-rap – qu’il n’était déjà pas le seul à pratiquer quand il commença, les Last Poets et les Watts Prophets entre autres réinvoquaient eux aussi l’art des griots dans le ghetto –, c’est sa démarche d’alchimiste qui préfigurait l’ouragan rap qui emporterait tout au cours des décennies suivantes : faire de l’Art avec la rue, de l’or avec la merde, de l’exceptionnel avec le médiocre, de l’éternel avec le quotidien. Il changeait le slang en littérature. C’est en cela qu’il était bien un "bluesician", qu’il renouait avec cette tradition du musicien qui n’est qu’un parmi les autres, qui n’est que la voix d’un peuple réduit au silence. Plus qu’un pionnier, c’était donc un trait d’union, un pont entre le blues vagabond du sud de son enfance et le hip-hop à naître dans les rues de son Bronx d’adoption.

- Télécharger le mix
- Télécharger les tracks

Liste des titres :

  1. Robert Johnson - Me and the Devil Blues
  2. Gil Scott-Heron - Me And The Devil
  3. Flatbush Zombies - Devil & Us
  4. J Rocc - Stay Fresh
  5. Gil Scott-Heron - We Almost Lost Detroit
  6. MF Doom – Camphor
  7. La Costra Nostra – Camphor
  8. Third Degree - Better Days
  9. Grand Puba - Keep On
  10. NATAS - We Almost Lost Detroit
  11. Black Star - Brown Skin Lady
  12. Bill Withers - Grandma’s Hands
  13. Blackstreet - No Diggity
  14. Gil Scott-Heron - Grandma’s Hands
  15. Lushlife - Daylight Into Me
  16. J. Rawls - High Life
  17. Gil Scott-Heron - New York Is Killing Me
  18. Angel Haze - New York
  19. Adele - Rolling In The Deep (Jamie Xx Remix Ft. Childish Gambino)
  20. Gil Scott-Heron VS Jamie Xx - I’ll Take Care Of You
  21. Gil Scott-Heron - I’ll Take Care Of You
  22. Bobby ’Blue’ Bland - I’ll Take Care Of You
  23. The Left - Statistics feat. Invincible
  24. KMD - What A Nigga Know (Remix) Feat. MF Grimm
  25. Gil Scott-Heron - Pieces Of A Man
  26. Smog - I’m New Here
  27. GilScott-Heron - I’m New Here
  28. Gil Scott-Heron And Jamie Xx - I’m New Here
  29. Marvin Gaye – Inner City Blues
  30. Gil Scott-Heron - Inner City Blues (Poem : The Siege Of New Orleans)
  31. Gil Scott-Heron – 1980
  32. 2Pac - Ready 4 Whatever
  33. Street Military - Shit Get Wild In The City
  34. Phife Dawg - Beats, Rhymes & Phife
  35. Gil SScott-Heron - Legend In His Own Mind
  36. Mistah F.A.B. - Yes Indeed Feat. Fashawn & Lupe Fiasco
  37. Mos Def - Mr. Nigga
  38. Gil Scott-Heron - Delta Man (Where Im Comin From)
  39. Slim Thug - Coming From (feat. J Dawg)
  40. Young Zee - Toxic Waste Feat. Loon One
  41. Brainsick - I Thank God
  42. Mike Zoot - Turn Part II
  43. Gil Scott-Heron – Alluswe
  44. Gil Scott-Heron - Bicentennial Blues
  45. Kanye West - Who Will Survive In America
  46. Warren G - Do You See

Tribute to Gil Scott-Heron Vol.3

Le bluesician a été trop crucial dans notre amour des musiques africaines-américaines pour ne pas compléter les deux premiers volumes – consacrés à ses joyaux pillés par la crème du rap – avec une ultime sélection de sons qui nous sont fétiches et rendent compte des innombrables tentatives audacieuses qui ont déterminé son parcours. Gil Scott, l’homme comme le musicien, se sentait vivant dans le risque et ne connaissait pas le ménagement. Malgré une longue et sombre absence artistique, il aura su traverser époques et styles pour continuer à verser le poison de l’engagement et de la subversion dans la soupe de l’entertainment, ne sacrifiant jamais l’un à l’autre ou l’autre à l’un. Dire avec classe, sincérité, dureté, humour, profondeur, poésie, émotion, la condition qu’il partageait avec ses frères et sœurs en oppression, la colère qu’il éprouvait à l’égard du pouvoir blanc, l’espoir qu’il plaçait dans une prise de conscience qui n’oublie rien des blessures et des joies de l’enfance, la nécessité de se battre en se marrant, de s’opposer en jouissant, de s’abandonner sans baisser les armes. Il aurait pu faire sienne la punchline d’Emma Goldman : " “If I Can’t Dance, I Don’t Want To Be Part of Your Revolution”, mais aussi l’inverser "If it’s not revolutionnary, i don’t want to be part of your shitty dance."

Une sélection purement subjective, donc, pour ce dernier volume. On ne doute pas que certaines sonorités séduiront certaines paires d’oreilles tout en repoussant les autres. Mais Gil Scott-Heron y est toujours tel qu’en lui-même, à l’image de ses vrais héritiers, ces rares rappeurs qui savent s’adapter à l’écume des modes musicales sans rien perdre de leur mordant. Jamais relou, jamais léger. En vie en guerre et mort en paix.

- Télécharger le mix
- Télécharger les tracks

Liste des titres :

  1. Gil Scott-Heron - Gun
  2. Gil Scott-Heron - Johannesburg
  3. Gil Scott-Heron - Shut Um Down
  4. Gil Scott-Heron - Three Miles Down
  5. Gil Scott-Heron - Ain’t No Such Thing As Superman 1
  6. Gil Scott-Heron - B Movie
  7. Gil Scott-Heron - The Prisoner
  8. Gil Scott-Heron - Whitey On The Moon
  9. Gil Scott-Heron - Speed Kills
  10. Gil Scott-Heron - Beginnings (First Minute Of A New Day)
  11. Gil Scott-Heron - The Liberation Song (Red, Black And Green)
  12. Gil Scott-Heron - No Knock
  13. Gil Scott-Heron - The Vulture
  14. Gil Scott-Heron - Sex Education Ghetto Style
  15. Gil Scott-Heron - I Think I’ll Call It A Morning
  16. Gil Scott-Heron - The Needle’s Eye
  17. Gil Scott-Heron - Brother
  18. Gil Scott-Heron - Who’ll Pay Repartions For My Soul
  19. Gil Scott-Heron - Lady Day And John Coltrane
  20. Gil Scott-Heron - When You Are Who You Are
  21. Gil Scott-Heron - H2OGate Blues
  22. Gil Scott-Heron - Better Days Ahead
  23. Gil Scott-Heron - Song For Bobby Smith (Alternate Take)
  24. Gil Scott-Heron - Angola, Louisiana
  25. Gil Scott-Heron - Ain’t No New Thing
  26. Gil Scott-Heron - Your Soul And Mine
  27. Gil Scott-Heron - On Coming From A Broken Home (Part 2)
  28. DJ Rashad (RIP) - I’m Gone
  29. Bonus DL : Royce da 5’9 - Caterpillar (feat. Eminem & King Green)

Retrouvez sur le blog de Black Mirror les autres émissions de Manu Makak. Black Mirror est une emission de La Locale.



VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)