Accéder directement au contenu

Focus

LaCrise : interview

La mélodie de LaCrise

KallMeTheDoctor, le 18 décembre 2017

Rare producteur français en contact avec la scène SoundCloud bouillonnante, La Crise s’est immiscé dans l’internet rap en jouant des coudes et sans l’aide de personne. Aujourd’hui, il s’est fait un nom grâce à ses collaborations fructueuses avec Black Smurf, Bones, Chris Travis, Iceberg Black, et bien d’autres.


Salut La Crise. Peux-tu te présenter brièvement ?

LACRISE aka Jean-Claude aka le fournisseur de Beaume du Tigre... Je suis né à Reims il y a peu. Une grande partie de mon temps, je suis beatmaker.

D’ailleurs, pourquoi "LaCrise" ? Si je ne m’abuse, tu te faisais appeler "Monsieur" à tes débuts ?

LACRISE parce que lorsque j’ai commencé à faire des prods, j’étais dans une période bien sombre (dans ma tête), et tout ce que j’entendais, ou du moins ce à quoi je prêtais attention était négatif. La France allait très mal (c’est pas bien mieux mais je n’y suis plus !), tous les jours c’était "la crise" par ci, "la dette" par là, même "la crise de la dette" (sérieux hein). Donc je savais bien qu’on allait nous bassiner avec ça et que ça aurait une résonnance dans le futur. Et puis aussi juste pour le fait que j’aime comment ça sonne.
Alors pour "Monsieur" non. En fait la première prod que j’ai placée pour Bones, Sanctuary, était créditée à "Monsieur" car je n’avais pas encore le réflexe de taguer PROD. LACRISE. C’était un de mes premiers beats. Et mon Mac était configuré avec le nom de "Monsieur". Bones a dû chercher dans les infos du track et c’est ce qu’il a trouvé.

En parlant de tes débuts, quand as-tu commencé à produire ?

En regardant sur mes archives, je vois des trucs qui datent de 2011. Mais à ce moment là je produisais très peu et c’était très nul ! (rires). À part une poignée de titres qui sonnaient "bien", c’était pas terrible. Et mes potes ont subi ces m**des... Je leur envoyais en croyant que c’était pas dégeu ! Merci à eux pour leur patience !

Que fais-tu en dehors du rap ?

Je fais du graphisme, c’est ma passion première et mon taf. Je fais beaucoup de photos aussi, depuis pas mal d’années. Je voyage.

Quel est ton premier gros placement de prod ? Bones si je me rappelle bien, non ?

Ouais c’est ça ! Bones en 2013. J’avais fait la prod sur Garage Band, mon premier logiciel/jouet. Je me souviens encore quand j’ai entendu le son sur SCUMBAG, j’étais fou, je ne m’y attendais pas. Il ne m’avait pas dit qu’il allait utiliser la prod... Truc récurrent chez les rappeurs US !

Bones - Scumbag

C’est pas mal pour un début. Comment as-tu attiré son attention ?

Ouais c’est très motivant ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai continué. Ou du moins, une des raisons car j’avais aussi quelques encouragements de mon entourage. La collaboration s’est faite simplement, j’ai juste envoyé des e-mails. Une première prod, sans succès, et la deuxième... Bim ! (rires)

Question subsidiaire : quel est le sample utilisé pour Sanctuary ?

C’est mort ! (rires) Continue de creuser mon ami ! Tu finiras par trouver. C’est tellement pas simple de trouver un sample efficace et pas grillé que le balancer comme ça, c’est du gâchis je trouve.

Au moins j’aurais essayé.
Il me semble que tu as également collaboré avec Chris Travis, Shady Blaze, Black Smurf, Iceberg Black, Rell, PepperBoy (dis-moi si j’oublie quelqu’un). C’est un beau CV. Surtout pour un Français.

C’est ça. Oui il y a Motive aussi (Miami, FlyStoner/ArtKlüb, ...) pour qui j’ai produit une dizaine de morceaux, Boy Froot (Ohio, Depressive Tongue Posse), ... Mais là il ne s’agit que des Américains. Il y a quelques français : Mikyflex, Moktar, connexions rémoises.
"Surtout pour un Français" ? Non, en fait c’est pareil. Si t’envoies une prod à un type et qu’il se voit dessus, il la prend, que tu sois à Reims, Tokyo ou Honolulu. Après, là où tu as raison c’est que si tu es dans leur cercle, que tu traînes avec eux, là OK, je pense que ça fait la différence.

As-tu tissé des liens d’amitiés avec eux ou vos échanges restent purement
professionnels ?

Amitié ça serait beaucoup dire, mais il y en a avec qui j’échange plus que d’autres et je sens que le courant passe bien. Professionnels non, tu verrais... Certains ne sont vraiment pas très expressifs ! (rires) Mais j’ai l’impression que lorsque les mecs ont du buzz, ils négligent beaucoup cette partie. Sauf si t’as un gros buzz aussi, mais c’est pas mon cas !
Par exemple, avec Motive on échange plutôt bien, et avec les Français aussi.

Tous ces noms à ton tableau de chasse signifie que tu es très au courant de ce qui
se passe dans le rap underground. Le SoundCloud rap comme certains l’appellent. Tu étais un des fans de la première heure, l’époque phonk, le Raider Klan, Th@ Kid (Bones), le rap d’Oakland (Green Ova, Main Attrakionz, BSBD, Friendzone), etc ?

Oui ! J’aime beaucoup découvrir des nouveaux individus. Je passe pas mal de temps à fouiller internet. Et oui, comme beaucoup je crois que ce SpaceGhostPurpp et le RaiderKlan ont apporté énormément au rap. Main Attrakionz, Bones bien sûr. Lil B est peut-être plus influent encore. Ca continue d’évoluer... On commençait un peu à s’emm**der à entendre toujours les mêmes thèmes, les mêmes prods, les mêmes rappeurs, ça fait du bien !

T’ont-ils influencé ? J’imaginque que oui.

Évidemment ! Leur musique m’a vraiment retourné le crâne. C’est 95 % du rap que j’écoute aujourd’hui. Donc forcément ça influence mes productions.

Puisque nous y sommes, parle-nous de tes influences en général. N’aie pas peur de citer des noms.

Tu veux savoir ce que je sample hein, jeune malin !

Tu n’es pas tombé dans mon guet-apens.

Musicalement j’écoute de tout. Je me fiche que ce soit de la variété, de la cornemuse ou du zouk ! Si ça me touche, c’est tout ce qui compte. J’ai des périodes où je vais me focaliser plus sur un type de musique, et ça tourne mais sans vraiment de logique.
Donc j’aime beaucoup la chansonnette française et internationale, Gainsbourg, Souchon, Aznavour, Sinatra, Paul Anka, Prince, Michael Jackson (le plus grand pour moi), etc.
J’ai des périodes rock où je suis sur les Pink Floyd, King Crimson, Camel, Pete Doherty, Led Zepplin, Elvis Presley, etc
La musique "électronique" aussi me met bien : ambient, downtempo, la
dance... Crystal Castle, Sébastien Tellier, etc.
L’italodisco, Jessica Blue, Three Five, Alphaville
tout comme la soul, le disco et la funk m’enjaillent bien. Al Green, Diana Ross, Donna Summer, Ann Peebles, etc.
J’aime aussi énormément le Reggae, Ijahaman, John Holt, etc.
Les compositeurs de musiques de films des 80-90’s sont des génies : Vladimir Cosma, Michel Legrand, Henry Mancini, etc.
Les OST. Le classique, ça me tourmente ! Les compositions de Chopin sont tragiques... J’aimerai bien me mettre au piano un jour, mais ça
va me bouffer tout mon temps !
Kassav, Zouk La Se Sel Medikaman Nou Ni ! L’hymne de mon gang de Reims (πGANG !) (rires)
Dorothée aussi je crois qu’elle garde une influence éternelle sur moi.
La musique des pays où je vis m’influence aussi beaucoup. Par exemple au Cambodge où j’étais ces 2 dernières années, leur culture est très différente de la notre en France et du coup leur musique aussi. C’est une autre planète. J’y ai pris des grandes claques à tous les niveaux !

Quand tu disais que tu écoutais de tout, tu ne faisais pas semblant.
Quels sont tes ingrédients secrets pour produire ? J’ai l’impression que l’utilisation
de samples est la base de ton art. Je me trompe ?

Je dirai que le sample en effet est l’ingrédient principal ainsi que la façon de le découper. Le choix et le placement de tout les éléments aussi. Et puis il y a le moment où tu le fais qui est un composant important. Je veux dire que parfois tu as un sample en or entre les mains mais tu fais de la daube, alors il vaut mieux le laisser de côté et y revenir plus tard quand tu seras plus chaud. Des fois tu sors la prod en 15 minutes, ça glisse tout seul.

T’arrive-t-il de composer et délaisser les samples ?

Oui j’en ai fait un peu, mais j’y passe beaucoup trop de temps car je m’éparpille en cherchant les instruments/mélodies et finalement c’est rarement très bon... Et je crois qu’il y a tellement de choses à sampler que je ne me prends plus la tête à essayer de composer. Rien que dans mon dossier "à sampler" j’ai plus de 400 titres de côté ! Bon au final, la moitié doit être exploitable en ce
moment, mais comme mes goûts évoluent, je garde et on verra si ça sert ou pas.

Quels sont tes artistes favoris (hip-hop et autres genres) ?

Bon là c’est pareil, je pourrais faire une liste immense car c’est vraiment difficile de faire juste un top 10.
Mais je commencerais par Prodigy (†) de Mobb Deep (mon rappeur favori !) et plus largement tout le Queens Bridge : Cormega, Infamous Mobb, Big Noyd, CNN, Nas, etc.
J’ai aussi énormément écouté Jay-Z, le Wu-Tang Clan, Killarmy, Shyheim, Killah Priest, Redman, Jamal, Busta Rhymes, Onyx, Saigon, GangStarr, Sean Price, LA The Darkman, Dipset, Vado, les Fugees, Jedi Mind Tricks, Necro, MF Doom, Guilty Simpson, Teflon, le G-Unit, Snoop, Master P, X-Zibit, Outkast, Three Six Mafia, Trae, Z-Ro, Slim Thug, Paul Wall, Rick Ross, Lil Wayne, Lil Scrappy, T.I, etc.
Ça c’est ce que j’écoutais avant. La majeur partie gravée sur CD, DVD même, par le fournisseur officiel de la ville de Reims, j’ai nommé TAYGAZ ! Un ami d’enfance. Souvent j’allais chez lui, je prenais une grande torgnole et je repartais tranquille ! Clips, albums, mixtapes, bref toutes les nouveautés c’était chez lui qu’il fallait aller ! Je lui piquais ses skeuds pour les copier chez un autre ami, Jean-Donatien, où on imprimait aussi les pochettes. Une très belle époque, et une autre manière de consommer la musique.
Tous ces rappeurs ont été à leur apogée à un moment de leur carrière, mais je n’écoute plus leurs projets récents. Je clique de temps en temps mais je trouve qu’ils ont vraiment perdu ce qui les rendait bon. Puis, je veux rester sur une bonne impression, alors si j’ai envie de les écouter je vais puiser dans leurs anciens albums. Exception pour quelques morceaux et pour Juicy J qui est toujours bien dans le coup.
En français Lunatic, spécialement Booba (Temps Mort est mon album de rap français préféré), les X-Men, Atk, la Scred Connexion, Oxmo, Busta Flex, Zoxea, Arsenik, Passi, Stomy, Doc Gynéco, Mc Solaar, Rocé, Ideal J, Rohff, Tandem, Ol’Kainry, La Cliqua, Mafia Trece, La Brigade, M Group, La Rumeur, La Fonky Family, Iam, KDD et pleins d’autres. À part pour les projets
de Booba auxquels je jette toujours une oreille, je n’écoute plus les nouveautés des artistes mentionnés ci-dessus. De toute façon, la plupart d’entre eux ne font plus rien !

En parlant de MC Solaar...

On me dit dans l’oreillette qu’il a ressorti un album... Ouais non, désolé.
Quant à mes artistes favoris aujourd’hui, il y a Bones, Xavier Wulf, Chris Travis, Yung Simmie, Cashy Kesh, Denzel Curry, Key Nyata, $uicideBoy$, Ilovemakonnen, Lil B, Tyler the Creator, Cousin Stizz, Larry June, P2TheGoldMa$k, DJ Smokey, Eric Dingus, Post Malone, 21 Savage, Gucci Mane, Migos, Maxo Kream, Chief Keef, Playboi Carti, Thouxanbanfauni, Lucki, Lil Pump.

Lil Pump ? Oh boy...

Rob $tone, Black Kray, Lil Ugly Mane pour ceux que j’écoute le plus en ce moment...
Je n’écoute quasiment pas le rap français moderne mais j’aime bien AlKapote, Freeze Corleone, Di-meh, Josman, O’Boy, JMK$, Infinit, Guizmo, etc.

Quels sont ceux avec qui tu aimerais travailler ?

J’envoie des prods à beaucoup de monde mais ceux que j’aimerais vraiment toucher sont Xavier Wulf, Yung Simmie, Nell, Lil B, P2TheGoldMa$k en ’ricains.
Pour les français AlKapote, O’Boy,
Dadinio, Soni. Dadinio et Soni sont des rappeurs de Rennes où j’ai vécu quelques années.

Tu as beaucoup de sollicitations ?

Non pas tant que ça. Il y a des mecs qui me contactent mais ils veulent des beats gratuits ! (rires) Je ne les connais pas, je n’aime pas particulièrement ce qu’ils font, donc c’est non. Il y a quelques fois des gars qui achètent, mais ça reste très irrégulier. Et des fois ils ne sortent même pas les morceaux... Je ne comprends pas. Sinon j’ai parfois des demandes pour faire des collabs sur des prods.

Si je m’en souviens bien, tu as co-produit Frost Bite avec FYM, un Français. Comment s’est
déroulée cette collaboration ? Qui en a eu l’idée ? Qui a fait quoi dans l’instrumentale ?

FYM c’est un ami proche ! D’ailleurs je vis avec lui en ce moment. On se voit quasiment tous les jours. On s’est rencontré à Rennes pendant nos études. C’était en 2008 je crois. C’est en partie grâce ou à cause de lui que je fais des instrus aujourd’hui. Il était déjà sur Fruity Loops à l’époque et je lui envoyais des morceaux à sampler, ce qu’il ne faisait jamais. Du coup je m’y suis mis !
Au moment de la prod Frost Bite il était au Mexique et moi au Cambodge. On s’envoyait régulièrement des extraits de nos beats en préparation par Whatsapp. C’étais pas la première fois qu’on faisait une prod ensemble. Je lui ai proposé de reformer une paire et lui ai envoyé un dossier contenant 6 ou 7 morceaux à sampler. On en a tapée une première qui n’a pas été utilisée, puis on a fait RAPTOR JESUS renommée Frost Bite par Iceberg Black.
C’est FYM qui a découpé le morceau, mis les grosses caisses, les open hat. J’ai placé la caisse claire, la sub bass, la charleston et le drop. On s’envoyait chaque étape par e-mail ou message vocale. L’instru s’est faite en ping-pong. Les éléments se sont ajoutés petit à petit. Une fois l’assemblage terminé, j’ai fignloé le
mix et envoyé à Iceberg Black. On en prépare d’autres là, ça arrive.

Jean-Claude Van Damme

J’attends la suite avec impatience !
Maintenant, la question que tout le monde se pose : pourquoi cette obsession pour
Jean-Claude Van Damme ? Ta photo de profil, certains visuels, etc. Il est partout.

Déjà ce n’est pas une obsession mais plutôt une non-obsession, un non-narcissisme ! C’est juste une manière d’être identifié. Pour ma part je ne veux pas montrer ma ganache.
En fait Jean-Claude c’est mon héros d’enfance ! J’ai vu tous ses films jusqu’en 1999 je crois. Après, ça part vraiment en vrille. Et sa carrière à pris le tournant qu’on connait ou pas. Aujourd’hui il est assez maltraité dans les médias et c’était pire ces 15 dernières années. Les gens se précipitent pour se moquer de lui à chaque phrase qu’il prononce. Pour ma part, je comprends assez bien ce qu’il veut dire. C’est simplement qu’il le dit d’une "autre" manière. Du coup, il n’est
plus du tout pris au sérieux. C’est injuste. Il est présenté comme un illuminé. En prenant son image pour ma communication, je prends un peu sa défense. Et comme il a fait beaucoup d’apparitions télévisées, beaucoup de films, j’ai du stock !
Pour ses films, tout le monde s’en moque maintenant mais ça remplissait les salles à l’époque. Full Contact à l’Opéra de Reims en 1990 (ou plus je ne sais plus), c’était blindé ! Le mec était une star. Aujourd’hui, c’est perçu comme un nanard, mais demande-toi ce qu’on dira de tous les films de super-héros dans 10 ans. Il y a des acteurs qui ont eu des parcours similaires. Mickey Rourke, Robert Downey Jr, ils étaient en pleine traversée du désert, complètement drogués aussi, et ont
eu des propositions de rôles qui ont redoré leur blason. JCVD n’a pas eu cette chance. Moi, je respecte toujours ses films. Je ne les vois pas de la même manière que lorsque j’étais enfant, mais j’apprécie toujours. Bloodsport, Kickboxer ou Double Impact sont des classiques !

N’ayant regardé que 4 films dans ma vie, je ne peux pas commenter cette affirmation.
D’où vient cette phrase qu’on entend souvent "I think I got it bro" ? Tu as même été jusqu’à forcer le pauvre Chris Travis à l’utiliser dans un de ses morceaux.

Même chose que pour le sample de Sanctuary : je ne dirai rien. (rires) Mais là y a vraiment moyen de deviner ! Sinon ouais, j’ai menacé Chris Travis et ça a marché !

Ton beat Chris Waddle m’a sacrément retourné le cerveau. D’où t’es venu l’idée
de l’utiliser comme visuel et comme titre ? T’es fan de l’OM ou, comme Lil B, t’as choisi une personnalité au hasard pour ensuite l’utiliser comme titre ?

C’est pareil, c’est un personnage dont on entendait beaucoup parler à l’époque, et je le remets au goût du jour. Ouais, j’aimais bien Marseille. J’ai jamais été un grand supporter de foot, j’aimais bien le jeu. Patrice Loko, Georges Weah, Sony Anderson, Raï, j’étais bien fan de Maradonna... Et je sais pas, Chris Waddle, Rudi Voller, Nana Mouskouri, ça fait des jolis noms pour des morceaux, non ? Mais oui y a Lil B qui a fait ça, c’est jamais au hasard.

Nous arrivons bientôt à la fin. Ça va, pas trop essoufflé ? Dis-nous, quelles sont
tes projections dans le futur ? T’as des projets sur le feu ? Des objectifs personnels à remplir en rapport avec la musique ?

Moi ça va, ce sont les lecteurs qui vont être saoûlés de me lire ! (rires)
Mes projections ? Le Billboard ! (rires) Non mais si je m’installe quelque part, je me ferai bien un studio propre avec du matériel, du Focal et du mobilier Herman Miller !
En sortie, oui il y a Motive qui a des trucs de côté et je suis bien chaud pour continuer. Moktar a pas mal de trucs enregistré sur des prods à moi aussi, il devrait sortir quelque chose bientôt, début 2018. J’ai aussi fais un EP avec Eni Carver, un espagnol. Ça devrait sortir courant 2018. Des prods avec FYM. J’ai peut-être d’autres choses avec des Français mais comme je n’ai rien entendu je ne préfère pas parler. J’ai eu tellement de fois le coup où des rappeurs m’ont dis qu’ils allaient utiliser
certaines prods, donc je les bloquais, et en fait rien n’est sorti...
Sinon je produis tous les jours donc là j’ai pleins de nouvelles prods prêtent à kicker. lamelodiedelacrise@gmail.com si tu veux te procurer la quintescence.

Ne sachant pas rapper, il y a peu de chances que je t’en achète.

Mes objectifs sont de toujours m’amuser en faisant ça, d’essayer de
placer mes prods aux rappeurs que j’écoute et de continuer à évoluer.

Combien de temps te vois-tu rester dans ce milieu ? Les rappeurs ont une durée de vie limitée, c’est bien connu. Mais en tant que beatmaker, tu peux l’être jusqu’à tes vieux jours. Même plus si affinités.

Je ne me sens pas dans un "milieu". Je me fais plaisir. Parfois, il y a mes rappeurs favoris qui posent sur des beats que j’ai conçus, parfois ça me fait gagner un peu d’argent, c’est cool, on verra vers quoi ça évolue. Mais ça ne va pas s’arrêter tout de suite car j’ai encore un tas de morceaux à sampler !

Merci d’avoir pris le temps de nous répondre. Ce fut un plaisir.

Merci à vous ! Continuez à éduquer la francophonie en matière de son. Longue vie à SwampDiggers !

Ecoutez son dernier EP, When I Was Older.


Liste des pistes :

  1. Chris Travis — I Think I Got It Bro (Prod. LaCrise)
  2. BLACK SMURF — BEFORE I MOVED ON (Prod. LaCrise)
  3. BONES — Sanctuary (Prod. LaCrise)
  4. BLACK SMURF — Up From Down (Prod. LaCrise)
  5. LACRISE — 1994
  6. LACRISE — CHRIS WADDLE
  7. ICEBERG BLACK — FROST BITE (Prod. LaCrise & FYM)
  8. LACRISE — 03.400 000$
  9. RELL A.K.A. DON CHOKEY — SEE DA CREEP (Prod. LaCrise)
  10. Chris Travis — On The Town (Prod. LaCrise)
  11. LACRISE — PEARL PROPHET [SLOWED]
  12. LACRISE — TIGER BALM

- Bandcamp
- Facebook
- SoundCloud
- Twitter
- YouTube

Pour des raisons logistiques, l’interview n’a pas pu être retranscrite en majuscules comme le souhaitait La Crise.



VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)