Accéder directement au contenu

Focus

RiFF RAFF Frozen Python

Attention : vague de froid

George de la Maille, le 14 juin 2016

Le très glacé RiFF RAFF est un des rappeurs les plus cartoonesques de ces dernières années. Derrière son côté loufoque, le Texan a su se démarquer avec une image en constante évolution et une subtile progression musicale. Sans cesse en mue, il est difficile de se retrouver dans sa discographie. Heureusement la compilation Frozen Python a cryogénisé ses meilleurs sons.

- Download Frozen Python

De toutes les couleurs, excentriques, bruyantes, pleines d’accessoires, les « slabs » sont les voitures customisées des players de Houston. Et c’est en ces termes que l’on pourrait définir RiFF RAFF. Si slab est l’acronyme de Slow Loud And Bangin’, le rappeur possède toutes ces qualités sauf la lenteur. Car Jody Highroller, comme il se surnomme, est sans cesse en mouvement. Hyper-actif, il se ballade dans le monde du rap tel un avide reptile, abandonnant diverses mues sur son passage.

Rap Game Versace Python

Issu d’une famille de classe moyenne texane, RiFF RAFF passe quelques années à étudier l’art avant de peindre les plus resplendissantes slabs de Houston. Face à l’admiration qu’il se découvre pour le mode de vie des détenteurs de ces belles bagnoles, tels que Lil Flip, Slim Thug ou encore Paul Wall, Horst Simco n’hésite pas une seconde à laisser tomber sa première mue pour devenir RiFF RAFF. Je ne vais pas m’attacher à décrire en détail son histoire, comme ont pu le faire amplement Chron, Texas Monthly et PureBakingSoda, mais plutôt sa progression musicale. Repéré dans un premier temps par OG Ron C, un des co-fondateurs de la Swisha House, sur le parking d’une boîte de nuit que le rappeur avait l’habitude de fréquenter pour se faire remarquer, RiFF RAFF ne se cantonne pas à un seul style. Sous Gizzle Mgmt, sa première agence de management, il sort une poignée de mixtapes qui n’ont rien en commun, si ce n’est des pochettes extraordinaires.

Le changement de direction artistique ne fait pas froid aux yeux du Texan. Sa première mixtape, sortie en 2009, s’appelle sobrement The Texas Tornado et on y découvre un RiFF RAFF acéré, qui s’inscrit pleinement dans la tradition des freestylers texans. Diamants dans la bouche, grosse chaîne sur le torse, le rappeur s’est pleinement approprié les codes de son Etat. Pourtant, peu de temps après, Jody sort Party Mc Hardy un projet grotesque plein de productions dignes de mix Electro-House russes que l’on peut trouver sur YouTube. De nombreuses facettes qui démontrent le caractère pop du Texan. Au fur et à mesure des mixtapes, il se professionnalise et c’est en 2011 que beaucoup découvriront RiFF RAFF avec Sour & Gun Powder. Quand il ne s’amuse pas à imiter OJ Da Juiceman, le jeune Texan perfectionne un rap imagé, cartoonesque, souvent agressif, muni de refrains entraînants.

En 2012, RiFF RAFF va achever sa reptation et envenimer YouTube de dizaines de vidéos plus loufoques les unes que les autres. Jody Highroller devient viral, et sa musique prend enfin forme. Il sort notamment Birth of an Icon, The Golden Alien et Hologram Panda, trois bons, voire excellents projets. Il faut dire qu’en juin de cette même année, Jody Highroller a obtenu de nouvelles écailles, d’une belle couleur néon. Sa signature sur le label Mad Decent de Diplo lui permet enfin d’obtenir une rigueur dans sa musique. Avec des titres comme Cuz My Gear, Larry Bird, Lil Mama I’m Sorry, Bird On A Wire, le rappeur s’offre un catalogue de plus en plus étoffé, seul ou accompagné.

Mi-reptile, mi-panthère, Riff Raff est une chimère qui se mouvoit dans le monde du rap

A la suite de l’album Neon Icon, RiFF RAFF arrête de sniffer des grammes de poudre, se met à faire du sport. Deux résolutions qui semblent de bonne augure pour le commun des mortels. Mais pour celui qui s’autoproclamait le "RiCE EMPEROR" cela marque surtout un certain déclin musical, avec des sons qui se lissent de plus en plus. Personne ne l’avait vu venir, après sa dernière mue, des touffes de poils roses commencent à pousser sur tout son corps. Deux ans après Neon Icon, et exilé dans son "CODEiNE CASTLE" à Las Vegas, notre reptile longiforme n’a toujours pas achevé sa transformation en panthère rose. Telle une chimère, le félin possède encore une queue de reptile. Le 24 juin prochain, RiFF RAFF sort son troisième album studio Peach Panther et accomplira enfin sa transformation...jusqu’à la prochaine.

En attendant, vous pouvez télécharger Frozen Python, une sélection des sons les plus glacés de RiFF RAFF. D’un rap énergique et cocaïné pour finir sur des ambiances plus émotionnelles voire country, Frozen Python a compilé toutes les meilleures mues du Texan. Et comme chez SwampDiggers, un reptile peut en cacher un autre, vous avez le droit à un deuxième CD avec toutes ses meilleures collaborations ! REAL !

Illustrations et covers par : Sad Boy Slim



VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)