Accéder directement au contenu

Albums/mixtapes

A-Trak Dirty South Dance

Throw Some D’s in your Life

Date de sortie : 2007

Jocelyn Anglemort, le 22 mars

2007, la mode des mash-up est à son apogée. Des milliers de pages Myspace dégueulent de mélanges improbables bricolés sur FL Studio dans des chambres du Crous afin d’alimenter les soirées fluokids. Bien que longtemps considéré comme l’enfant attardé du rap US, le Dirty South atteint enfin les « branchés » en pleine gueule et envahit les vernissages et les clubs, alors en pleine vague Blog House, Baltimore Club et autre Fidget.

La musique dance et le rap commencent sérieusement à batifoler, souvent pour le pire, parfois pour le meilleur : les adlibs de Lil Jon deviennent des instruments à part entière, DJ Mehdi rejoint l’écurie Ed Banger, les chroniques de Young Jeezy se mélangent à celles de Digitalism dans Clark Magazine,… Aux côtés de Hollertronix ou DJ Craze, A-Trak est alors une des figures de proue de ce mouvement, le cul parfaitement installé entre 2 chaises (compétitions DMC et tournées avec Kanye d’une part, patron d’un label électro, Fool’s Gold, de l’autre).

On retrouve dans DSD le meilleur des 2 mondes : Simian Mobile Disco, Soulwax, les français d’Institubes ou de Cassius sur lesquelles sont calés les vocaux de Young Joc, Clipse, Lil Wayne, Trillville, Rich Boy, DJ Unk ou Pimp C.

Ceux qui découvriront ce mix aujourd’hui seront sans doute désarçonnés, notamment par sa capacité à dénaturer l’aspect poisseux du Sud et à en gommer les aspérités au profit d’un son plus coloré et naïf. Les autres, eux, le consommeront comme une bouffée de nostalgie en se remémorant quelques souvenirs de pistes de danse.

Précédemment publié dans le dossier "SwampDiggers’ Summer Camp #2".


VENEZ DISCUTER AVEC NOUS SUR
FACEBOOK ET TWITTER :-)